•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Matanaise reçue comme membre de la Compagnie des Cent-Associés francophones

Doris Côté Ross parée des insignes de la Compagnie des Cent associés francophones

Doris Côté Ross parée des insignes de la Compagnie des Cent associés francophones

Photo : Courtoisie Romain Pelletier

Radio-Canada

La copropriétaire des Jardins de Doris de Matane, Doris Côté Ross, a reçu un honneur bien particulier samedi. À l'occasion d'une cérémonie très protocolaire, elle a été adoubée en tant que membre de la Compagnie des Cent-Associés francophones.

Un texte de Brigitte DubéTwitterCourriel

Elle est la première personne dans l'Est du Québec à recevoir cette reconnaissance.

La fleur de lys et l'écharpeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La fleur de lys et l'écharpe

Photo : ICI Radio-Canada/Brigitte Dubé

La mission de la Compagnie des Cents-Associés francophones est de reconnaître le mérite de bénévoles qui ont travaillé à la promotion et au développement de la francophonie canadienne.

Doris Côté Ross a été choisie pour le travail de réinsertion sociale qu'effectuent les Jardins de Doris auprès de 800 jeunes, depuis 16 ans. Elle reçoit cet honneur avec humilité.

C'était assez émouvant. J'étais contente, mais j'aimerais le partager parce que je ne suis pas toute seule là-dedans. Il y en a dans toutes sortes de domaines. Pour moi, c'était toutes sortes de petites choses que je fais sans m'en apercevoir.

Doris Côté Ross, copropriétaire des Jardins de Doris de Matane
Doris Côté Ross et son conjoint Sylvain Ross, qui l'appuie dans la mission des Jardins de Doris. Renée Watters et son conjoint Jean Watters, tous deux membres de la Compagnie des cent-Associés francophones.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Doris Côté Ross et son conjoint Sylvain Ross, qui l'appuie dans la mission des Jardins de Doris. Renée Watters et son conjoint Jean Watters, tous deux membres de la Compagnie des cent-Associés francophones.

Photo : Courtoisie Gilles Bouffard

La présidente, Renée Watters, explique qu'elle s'est donné comme mission de favoriser la reconnaissance des gens des régions, souvent ignorés.

Je veux m'assurer que les gens des régions qui font des choses exceptionnelles soient reconnus. Maintenant, on entendra parler des Jardins de Doris partout au Canada.

Renée Watters, présidente de la Compagnie des Cent-Associés francophones

La cérémonie d'adoubement consiste en la remise d'une médaille et d'une écharpe bleue.

La signification des insignes reçus lors de l'adoubementAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le symbolisme des insignes reçus lors de l'adoubement

Photo : Capture d'écran

Fondée en 1979, la Compagnie des Cent-Associés francophones s'est inspirée de la Compagnie des Cent-Associés, elle-même fondée en 1627 par le Cardinal Richelieu en vue d'assurer le développement de la Nouvelle-France.

Les membres du conseil d'administration doivent être unanimes dans leur choix. Être adoubé donne le privilège de proposer d'autres candidatures.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Société