•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kelly Bado : vivre de son art à l'ère du sociofinancement

Kelly Bado, auteure-compositrice-interprète

Radio-Canada

L'auteure-compositrice-interprète Kelly Bado, qui est de passage ce dimanche à 16 h au Festival international de jazz de Winnipeg, a trouvé une façon originale de partager son art. Elle a choisi de faire du public une partie intégrante de son projet. Voici le portrait d'une artiste franco-manitobaine à l'ère du sociofinancement.

Un texte de Geneviève LapalmeTwitterCourriel

Kelly Bado a misé sur le sociofinancement comme outils afin de rapprocher le public du processus de création artistique.

« Avec ce genre de plateforme, le public peut avoir des démos de ce que tu fais et peut contribuer à l'avancement de ton projet », explique-t-elle.

Je crois que c'est une façon d'inclure directement le consommateur dans le processus de création.

Kelly Bado

Cette nouvelle façon de faire gagne des adeptes puisqu'elle offre une expérience plus personnalisée et tout en procurant une proximité accrue avec l'artiste.

« J'ai par exemple offert une heure d'enregistrement au studio ouverte aux gens qui me supportent dans mon projet. Ça permet aux gens de voir de quelle façon on travaille, de parler avec le réalisateur ou simplement voir la table de mixage », précise-t-elle.

L'artiste d'origine ivoirienne tire un bilan positif de sa campagne de sociofinancement et explique que le jeu en a valu la chandelle, et ce, même si ce type d'expérience demande davantage d'efforts de sa part.

« Il faut être présent dans les médias sociaux, se faire entendre dans les médias traditionnels tout en étant proactif au niveau de la communauté. Mais c'est donnant-donnant », confie-t-elle.

Rayonner grâce au soutien de la communauté

Le choix de s'établir au sein de la communauté franco-manitobaine a été naturel pour l'artiste francophone. Elle a ensuite réalisé le potentiel de soutien aux arts qu'offraient les différents organismes de Winnipeg.

« Il y a des organismes accessibles autant pour les artistes plus établis que pour les débutants dans le domaine.  Je pense au 100 NONS qui appui les projets de la communauté francophone et au Manitoba Music, qui offre maintenant une section francophone », conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Musique