•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marche en faveur de la fermeture des abattoirs du Québec

Des poules pondeuses qui sont envoyées à l'abattoir après leur période de productivité
Des poules pondeuses qui sont envoyées à l'abattoir après leur période de productivité Photo: Istock
La Presse canadienne

Des organisations de défense des droits des animaux tiendront une marche samedi après-midi, à Montréal, pour exiger la fermeture de tous les abattoirs du Québec.

Plusieurs personnalités ont accepté de s'associer à l'événement dont l'ancien joueur du Canadien de Montréal, Georges Laraque, de même que les chanteuses Rafaëlle Lafrance et Maryse Letarte.

La marche, à laquelle un millier de personnes sont attendues, se mettra en branle à 13 h au square Saint-Louis pour se terminer au parc La Fontaine.

L'objectif des manifestants est de sensibiliser la population à la souffrance des animaux dans les abattoirs et de souligner l'urgence de repenser la relation d'exploitation de la société avec l'animal.

Selon le vétérinaire Jean-Jacques Kona-Boun, porte-parole de la marche, une multitude d'animaux souffrent chaque jour, non seulement au moment de l'abattage, mais aussi de l'élevage pour la production alimentaire.

M. Kona-Boun soutient qu'il est prouvé scientifiquement que les animaux ressentent la douleur physique et psychologique.

Le vétérinaire reconnaît que la fermeture de tous les abattoirs représente « une immense réforme » et que « ça ne se fera pas du jour au lendemain ». Il croit toutefois que la sensibilisation de la population provoquera des progrès graduels dans le traitement des animaux.

Société