•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la poésie, des étoiles et un territoire résilient 

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Voici le deuxième billet de ce rendez-vous hebdomadaire qui vous aide à faire des choix dans l'offre culturelle de la Côte-Nord. Qu'est-ce qui retient mon attention cette semaine? Le lancement de Ma peau aime le Nord, le premier recueil de la jeune Innue d'Ekuanitshit (Mingan) Manon Nolin, la Randonnée du Solstice de Fermont et le vernissage de « Quétachou, résilience du territoire » au Musée régional de la Côte-Nord. 

Un texte de Guillaume HubermontTwitterCourriel

Ma peau aime le Nord

Ma peau aime le Nord, recueil de Manon NolinAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Livre Ma peau aime le nord de Manon Nolin

Manon Nolin est une jeune comédienne et poète innue, née en 1986 dans la communauté d'Ekuanitshit. Elle vient de publier son premier recueil de poésie aux Éditions Hannenorak, Ma peau aime le Nord. Vendredi soir, elle le présentera devant ses parents et amis de sa communauté.

Dans ce recueil, Manon Nolin raconte sa quête à la poursuite de l'identité de son peuple, la fragilité d'une culture innue qui disparaît, dont l'on peut encore sentir la force dans quelques gestes, dans les yeux de quelques aînés et bien sûr, dans les enseignements millénaires de la nature.

« Tu n'as pas eu le temps de me dire
la forêt des anciens et nos coutumes

perdue entre la route rouge
et l'autoroute blanche

celle de béton plutôt que de lichen

je te raconte notre histoire
je chante dans le tremblement du shaputuan
toi, grand-père mon territoire

pardonne à la lune la noirceur de notre peuple
une histoire sans toi sans moi sans notre peuple

moi, femme innue colonisée
toi, grand-père à demi sauvage
et nos peuples anciens nomades
tout à fait sauvages »

— Une citation de  Manon Nolin, extrait de Ma peau aime le Nord, Éditions Hannenorak, 2016.

Manon Nolin a participé au livre-disque Les bruits du monde (Mémoire d'encrier, 2012) et collaboré au recueil Langues de notre terre : poèmes et récits autochtones du Québec (Banff Center Press, 2014). Elle a également tenu le rôle de la fille de Sapatesh dans le film Mesnak (2011), réalisé par Yves Sioui Durand.

Un lancement du recueil Ma peau aime le Nord a lieu vendredi 17 juin à 17 h à la maison de la culture d'Ekuanitshit.

Randonnée du Solstice

Randonnée du solstice à FermontAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Randonnée du solstice à Fermont

Photo : Sylvain Imbeault

Prendre un autobus à minuit depuis le mur de Fermont jusqu'aux Monts Severson pour ensuite déambuler dans un décor enchanteur jusqu'à l'aurore (qui arrive vite lorsque l'on est au niveau du 53e parallèle), c'est le programme de la Randonnée du solstice de Fermont de vendredi soir.

D'après Michel Michaud, responsable des loisirs de la ville de Fermont, le ciel dégagé permettra une observation particulièrement fine des étoiles et trois planètes donneront rendez-vous aux marcheurs pour les guider dans la nuit : Saturne, Jupiter et Mars.

Dans ce milieu particulier de toundra alpine, plusieurs plantes rares seront observables, et le chant des premiers oiseaux de l'été viendra également égayer la randonnée.

Une bonne soupe chaude et un feu attendront les voyageurs au lever du jour. 

Quétachou : Résilience du territoire

"Échanges", oeuvre de Catherine Gagnon réalisée dans le cadre de la résidence "Quétachou, résilience du territoire" en août 2015 à Baie-Johan-Beetz.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

"Échanges", oeuvre de Catherine Gagnon réalisée dans le cadre de la résidence "Quétachou, résilience du territoire" en août 2015 à Baie-Johan-Beetz.

Photo : Catherine Gagnon

Le village de Baie-Johan-Beetz, à l'est d'Havre-Saint-Pierre, a connu un feu de forêt dévastateur à l'été 2013. Deux ans plus tard, neuf artistes réunis par le centre PANACHE Art Actuel se sont rendu sur les lieux pour une résidence de création. Destinée aux résidents du village, ces oeuvres semi-permanentes ont formé un sentier artistique et se détérioreront au fil des années lorsque la nature se régénérera.

Pour marquer le coup et permettre au plus grand nombre d'admirer ces oeuvres, le Musée régional de la Côte-Nord nous invite à visiter « Quétachou, résilience du territoire », une exposition documentaire qui présente les interventions de Christine Dufour, Catherine Gagnon, Chantal Harvey, Christine Lebel, Michelle Lefort, Johanne Roussy, Reine Saulnier, Jean St-Onge et Kathleen Walsh-Moleski dans les vestiges de la forêt brûlée.

« Quétachou, résilience du territoire », une exposition de PANACHE art actuel, du 21 juin au 4 septembre 2016. Le vernissage aura lieu en présence des artistes, le mercredi 22 juin 2016 à 17 h 30.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec