•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Denis Chapados reprend du service au billard

Après une pause de plus de 15 ans, Denis Chapados s'est remis à jouer au billard.

Après une pause de plus de 15 ans, Denis Chapados s'est remis à jouer au billard.

Photo : Rob Kruk

Radio-Canada

Connu aujourd'hui dans la communauté fransaskoise pour ses sculptures, ce qui occupe d'ailleurs le plus clair de son temps, Denis Chapados s'est récemment remis au billard, une discipline dans laquelle il excelle.

Un texte de Simon RobergeTwitterCourriel

Denis Chapados a repris sa baguette ce printemps lorsqu'un ami lui a demandé de participer à une compétition à Regina. Résultat : il a remporté le tournoi et il se promet maintenant de ne plus jamais arrêter.

« J'ai encore un petit bout à faire avant d'être en belle forme, admet-il, mais c'est une partie que je vais jouer toute ma vie. Je n'arrêterai plus parce que j'adore jouer. »

Denis Chapados est également sculpteur.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Denis Chapados est également sculpteur.

Photo : Facebook

Une longue pause forcée

Il y a un peu plus de 15 ans, Denis Chapados a laissé le billard de côté en raison de problèmes de santé. Il ne croyait plus être en mesure de jouer.

« J'étais diabétique et ça ne me tentait pas, ça ne me tentait plus, explique-t-il. J'avais peur d'être trop nerveux. Mais je m'aperçois que tout va bien et que je ne suis pas plus nerveux que j'étais. »

Un prodige du billard

Denis Chapados a réussi un incroyable total de 11 parties parfaites au snooker dans sa carrière. Il parcourait même la province dans les années 1990 pour démontrer ses talents lors de spectacles en réalisant des coups spéciaux.

Des coups spéciaux, il en a même inventé plusieurs. Son préféré demeure celui où il empoche les 16 boules avec un seul coup de baguette.

Denis Chapados empoche 16 boules d'un coup (Crédit: Global Television)

« Ça m'a pris quelques mois pour le développer, souligne-t-il. J'ai pris deux trucs différents et je les ai fait marcher ensemble. À un moment donné, j'étais capable de le faire neuf fois sur 10 ou même 10 fois sur 10. »

Avec tout ce talent, Denis Chapados n'a toutefois jamais eu l'opportunité de gagner sa vie avec sa passion.

« Aujourd'hui, je suis trop vieux, conclut-il. Lorsque j'étais plus jeune, j'avais des enfants et c'était dispendieux de faire les voyages. Je n'ai donc jamais eu la chance, mais ce n'est pas grave, c'est ça la vie. Mais j'adore jouer et je n'arrêterai plus. »

Denis Chapados a inventé plusieurs coups spéciaux.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Denis Chapados a inventé plusieurs coups spéciaux.

Photo : Rob Kruk

C'est donc un nouveau départ pour Denis Chapados qui pense même recommencer à faire des spectacles l'an prochain.

Saskatchewan

Sports et loisirs