•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marathon du Manitoba : le peloton grossit de l'arrière

Dwayne Mansell de Flin Flon à la ligne d'arrivée après avoir couru le demi-marathon à Winnipeg.
Dwayne Mansell de Flin Flon à la ligne d'arrivée après avoir couru le demi-marathon à Winnipeg. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Alors que les courses de route au Manitoba se multiplient, les chronos des meilleurs marathoniens tirent de la patte ces dernières années.

Une analyse de tous les résultats depuis la création du Marathon du Manitoba en 1979 révèle que, malgré une participation accrue, les coureurs mettent de plus en plus de temps à terminer la course.

De 2005 à 2015, le temps de course médian était de 4 heures et 15 minutes, soit 23 minutes de plus que le temps médian des participants des dix premières années du marathon.

Par ailleurs, le palmarès des cinq meilleurs temps obtenus lors du Marathon du Manitoba demeure inchangé depuis 1986.

En 1979, le record mondial pour le marathon était de 2:09:05. Aujourd'hui, le record appartient au Kényan Dennis Kimetto, qui a couru plus de 42 km en 2:02:57.

En 1979, 64 coureurs ont franchi la ligne d'arrivée en moins de trois heures. L'an dernier, seulement 7 personnes ont réussi cet exploit.

« À l'origine, les organisateurs invitaient des coureurs d'élite internationaux », se souvient Claude Bérubé, entraîneur en chef du programme d'athlétisme à l'Université du Manitoba. « La course a depuis changé d'orientation pour devenir un événement communautaire, une collecte de fonds. »

Le Marathon du Manitoba retient toutefois sa certification d'épreuve de qualification pour les courses prestigieuses, dont le marathon de Boston.

Un coureur franchit la ligne d'arrivée au premier Marathon du Manitoba, en 1979.Un coureur franchit la ligne d'arrivée au premier Marathon du Manitoba, en 1979. Photo : Archives de l'Université du Manitoba

Le record du Marathon du Manitoba a d'ailleurs été établi par un de ces coureurs d'élite en 1981. David Rinde se souvient du jour où on l'a contacté pour l'inviter à courir un marathon organisé dans une petite ville des Prairies canadiennes.

« On m'a proposé de payer mon billet d'avion, mon hôtel et mes repas. C'était toute une aubaine! », raconte M. Rinde.

Il se souvient aussi du commentaire d'un bénévole à vélo qui, à la mi-course, lui a dit que le peloton de chasse le rattrapait ; des mots qui ont eu un effet catalyseur sur sa performance ce jour-là.

« C'était une journée parfaite et je n'ai jamais arrêté de foncer. Ce commentaire-là m'a poussé à terminer la course en temps record. »

Moins de coureurs d'élite

Le responsable du programme des entraîneurs chez Coaching Manitoba Sheldon Reynolds croit que le déclin de performance s'explique en partie par une réduction du nombre d'athlètes d'élite qui s'intéressent aux courses de longue distance. Selon lui, les athlètes universitaires ne font plus automatiquement de la transition des pistes de course à la course de route.

Une tendance qu'a aussi observée Roger Schewegel, qui a accédé au palmarès des 10 meilleurs coureurs à 17 reprises entre 1982 et 2001. « Il y a une multitude de sports intéressants », remarque-t-il. Selon lui, la surabondance d'options sportives a nui à la course, car les athlètes sont davantage attirés vers de nouveaux sports.

Marathon du Manitoba : 5 meilleurs temps

D'après un texte de Jacques Marcoux, CBC News.

Manitoba

Sports