•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

École primaire alternative à Shawinigan : la Commission scolaire de l'Énergie lance une étude de projet

commission-scolaire-energie
Centre administratif de la Commission scolaire de l'Énergie, à Shawinigan Photo: ICI Radio-Canada/Jef Fortier
Radio-Canada

La Commission scolaire de l'Énergie (CSDE) se donne un an pour compléter une étude de faisabilité sur le projet d'école alternative à Shawinigan. La CSDE va utiliser l'expertise de la direction de l'école alternative la Tortue-des-bois de Saint-Mathieu-du-Parc.

Depuis deux ans, des parents faisant partie du Collectif pour une école alternative à Shawinigan réclament l'implantation d'une telle école sur le territoire. Les parents d'environ 180 élèves n'attendent que le feu vert de la Commission scolaire de l'Énergie.

Cette dernière indique que le projet avait été mis en veilleuse l'an dernier en raison d'un contexte économique défavorable.

Nécessairement, il va y avoir des entrevues parce qu'on sait qu'une école alternative c'est une chose, mais ça prend vraiment une implication des parents.

Denis Lemaire, directeur général de la Commission scolaire de l'Énergie.

Denis Lemaire, directeur général de la Commission scolaire de l'Énergie, souhaite bien étudier le projet.

« On a déjà des demandes de parents donc on va regarder la faisabilité. Comment on monte les classes? De quelle façon? Combien d'élèves? », explique-t-il.

L'instigatrice du Collectif pour une école alternative à Shawinigan, Marie-Christine Gélinas, se réjouit de cette nouvelle.

« Après les vacances, on va aller les voir pour savoir comment on peut s'impliquer dans le projet », lance d'emblée Mme Gélinas.

C'est une belle réalisation qui s'apprête à être concrète.

Marie-Christine Gélinas, instigatrice du Collectif pour une école alternative à Shawinigan

D'autres projets dans l'air

Au cours de la prochaine année, la CSDE évaluera également la possibilité de développer une école primaire spécalisée en sport (hockey) et une autre en musique.

M. Lemaire précise toutefois que ces trois projets ne sont pas en compétition, mais sont évalués de façon parallèle.

L'objectif, si tout se passe comme prévu, est d'accuellir les premiers élèves dans ces concentrations dès la rentrée 2017.

D'après les informations de Marie-Pier Bouchard.

Mauricie et Centre du Québec

Éducation