•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Saskatchewanais dans la vingtaine moins susceptibles de vivre chez leurs parents

Des jeunes gens dans la vingtaine

Des jeunes gens dans la vingtaine

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Saskatchewanais dans la vingtaine vivraient moins longtemps chez leurs parents que ceux des autres provinces canadiennes.

Selon Statistiques Canada, 30 % des Saskatchewanais âgés de 20 à 29 ans vivaient toujours chez leurs parents en 2011, soit le taux le plus bas au pays.

A l'échelle nationale, cette proportion atteint 42 %. C'est toutefois en Ontario que ce taux est le plus élevé avec 51 % des jeunes dans la vingtaine vivant toujours chez leurs parents.

Le rapport, intitulé La diversité des jeunes adultes qui vivent chez leurs parents, publié mercredi, souligne que les jeunes des communautés culturelles sont plus susceptibles de vivre chez leurs parents. Selon Statistique Canada, la démographie pourrait expliquer en partie pourquoi le taux est plus bas en Saskatchewan que dans les autres provinces.

La proportion des jeunes adultes vivant chez leurs parents varie également selon le genre, la langue maternelle, la confession religieuse et le statut d'immigration, selon le rapport de Statistique Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !