•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD veut une loi sur les alliances gai-hétéro en Saskatchewan

Le drapeau de la fierté gaie

Le drapeau de la fierté gaie

Photo : ICI Radio-Canada/Bruno Giguère

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan veut une loi pour faciliter la création des alliances gai-hétéro dans les écoles de la province.

Le député néo-démocrate David Forbes soutient qu'un cadre législatif endiguerait la peur d'élèves qui voudraient créer des tels groupes ou parler de leurs préférences sexuelles.

Les alliances permettent, entre autres, aux élèves de discuter de leur orientation sexuelle. Elles encouragent aussi la tolérance envers les minorités sexuelles dans les établissements scolaires, selon Nancy Ostime, une enseignante à l'école secondaire Luther College de Regina.

Dans la province, un élève qui propose la création d'une alliance gai-hétéro doit demander la permission à la direction scolaire, qui a le droit de la rejeter.

Pas besoin de loi

Le ministre de l'Éducation de la Saskatchewan Don Morgan estime qu'une loi sur les alliances gai-hétéro n'est pas nécessaire, car, selon lui, les divisions scolaires collaborent déjà bien avec les élèves faisant des demandes pour la création d'alliances gais-hétéros.

« Les divisions scolaires réclament des ressources pour informer les enseignants sur la manière dont ils peuvent faciliter la création d'une alliance gais-hétéros », a lancé M. Morgan.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !