•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des audiences du BAPE à Malartic ce soir

La mine Canadian Malartic
La mine Canadian Malartic Photo: Mathieu Dupuis

Les citoyens de la Vallée-de-l'Or pourront s'informer plus étroitement sur le projet d'agrandissement de la fosse de la mine Canadian Malartic et la déviation de la route 117 alors que s'amorce le processus d'audiences du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) dès 19 h ce soir au Théâtre Meglab de Malartic.

La compagnie minière souhaite exploiter les gisements Barnat et la fosse Jeffrey situés à l'est de la fosse actuelle, ce qui nécessiterait la déviation quatre kilomètres au nord de la route actuelle du principal axe routier de la région.

Ces travaux, dont les coûts doivent être entièrement pris en charge par la minière, entraîneraient la révision du plan de gestion des stériles de Canadian Malartic, notamment avec l'agrandissement de la halde à stériles et du parc à résidus de la mine d'or. La butte qui sert d'écran visuel entre la ville et la fosse, qui aide aussi à couper le bruit et la poussière, devrait également être prolongée vers l'est.

« Ça va être la première partie de l'audience, donc c'est le moment pour la population de venir poser des questions, de venir s'informer sur le projet, explique la conseillère en communications au BAPE, Julie Olivier. Il y aura des personnes-ressources, des experts de ministères et organismes qui vont être là pour répondre aux questions. Et il y aurait, bien entendu, présence du promoteur sur place aussi. »

Un processus en plusieurs étapes

Une première séance d'information sur le projet a eu lieu au mois de mai. Des citoyens ont par la suite demandé la tenue d'audiences en bonne et dûe forme. L'étape qui commence ce soir est en quelque sorte une mise en bouche afin que le débat puisse avoir lieu sur des bases communes. 

C'est la première partie pour questionner, s'informer et la commission reviendra au mois de juillet pour entendre l'opinion des gens sous forme de mémoires ou de présentations verbales.

Julie Olivier, conseillère en communications du BAPE

La première partie des audiences publiques pourrait se dérouler sur quelques jours, jusqu'à l'épuisement des questionnements. Les citoyens qui souhaitent participer à la discussion doivent s'inscrire au registre d'inscriptions du BAPE. Les débats seront encadrés par le président de la Commission, Pierre André.

L'objectif du processus de quatre mois est de déposer au ministre de l'Environnement un rapport après avoir entendu la population et les groupes concernés par le projet. Ce rapport d'analyse doit être remis à David Heurtel au plus tard le 5 octobre 2016. Le ministre recommandera ensuite au conseil des ministres d'aller de l'avant avec le projet, avec ou sans modifications.

BAPE sur l'agrandissement de la mine Canadian MalarticSéance d'information sur la tenue d'audiences du BAPE sur l'agrandissement de la mine Canadian Malartic Photo : Jean-Marc Belzile

Vigilance, dit le maire

En entrevue sur nos ondes, ce matin, le maire de Malartic, Martin Feron, a dit vouloir suivre les audiences d'un oeil attentif. Confirmant sa présence mardi soir, le maire a parlé de ses attentes envers le processus.

« Notre rôle, c'est d'être vigilants, lance d'emblée le maire de Malartic, Martin Ferron, invité à l'émission Des matins en or. Être vigilants, c'est d'être au fait de tout ce qui se passe pour pouvoir prendre les bonnes décisions pour l'ensemble des citoyens. »

C'est d'accompagner le promoteur, c'est de vérifier avec le ministère de l'Environnement, c'est de faire partie de toutes les consultations, c'est de pouvoir avoir le maximum d'information pour pouvoir prendre les meilleures décisions pour l'ensemble de la communauté.

Martin Ferron, maire de Malartic

La Ville de Malartic doit déposer son propre mémoire aux commissaires au mois de juillet. 

Abitibi–Témiscamingue

Métaux et minerais