•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

20 morts dans un double attentat revendiqué par l'EI en Syrie

Le quartier de Sayeda Zeinab, après un double attentat-suicide qui a fait au moins 20 morts.

Le quartier de Sayeda Zeinab, après un double attentat-suicide qui a fait au moins 20 morts.

Photo : La Presse canadienne / (SANA via AP)

Radio-Canada

Une attaque à la voiture piégée doublée d'un attentat-suicide à la ceinture explosive aurait fait 20 morts et plus de 30 blessés près d'un lieu saint chiite à Damas, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

L'attaque, revendiquée par le groupe armé État islamique (EI), est survenue dans le quartier Sayeda Zeinab, un arrondissement situé en banlieue de la capitale. Il s'agit d'un secteur d'ordinaire très fréquenté, car il abrite un mausolée où se trouve la dépouille de la petite-fille du prophète Mahomet.

D'après le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, un des kamikazes qui s'est fait exploser à une entrée du sanctuaire visait « un barrage de miliciens prorégime ».

Les médias syriens rapportent que les dommages sont considérables à la suite de l'attaque. Des images prises après l'incident et diffusées par les médias locaux montrent d'épais nuages de fumée s'élevant des lieux.

Un double attentat-suicide a laissé des dommages considérables dans le quartier Sayeda Zeinab, en banlieue de Damas, en Syrie.

Un double attentat-suicide a laissé des dommages considérable dans le quartier de Sayeda Zeïnab, en banlieue de Damas, en Syrie.

Photo : La Presse canadienne / (SANA via AP)

Le quartier Sayeda Zeinab fait habituellement l'objet d'une importante surveillance policière et dispose de points de contrôle pour limiter l'accès au site du mausolée.

Ce dernier a déjà été la cible d'attaques par le passé, généralement perpétrées par des djihadistes sunnites, pour des motifs religieux.

Le plus récent remontait au 25 avril, lorsque l'EI a revendiqué une attaque à la voiture piégée qui a fait au moins sept morts et une vingtaine de blessées.

Avec les informations de Agence France-Presse

International