•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un troisième volet de Fort McMoney pour David Dufresne

Le réalisateur David Dufresne

Le réalisateur David Dufresne

Photo : Radio-Canada/Cécile Gladel

Radio-Canada

Le journaliste français David Dufresne est de retour à Fort McMurray pour réaliser un troisième volet du jeu qu'il a créé il y a quelques années : Fort McMoney.

« Il y a seulement trois ou quatre jours que j'ai pensé à ça », a déclaré David Dufresne, en entrevue sur ICI Radio-Canada Première. Après « Fort McMoney » et « Armageddon-sur-oil », il travaille maintenant sur « la Bête ».

David Dufresne a expliqué que ce sont non seulement les feux de forêt qu'ils l'ont poussé à revenir, mais aussi son attachement pour la ville. « J'ai passé trois hivers dans cette ville, j'ai un regard critique, mais je suis attaché [à celle-ci]. »

Le documentaire web et jeu interactif et stratégique Fort McMoney invite les joueurs à parcourir la ville et à interroger les résidents sur l'avenir de celle-ci. 

Il tient à offrir un regard différent sur la tragédie que les résidents ont vécue. « Je reviens pour essayer de témoigner un peu différemment de ce que la couverture médiatique a fait », a-t-il exprimé.

Les cœurs vont se livrer et les langues vont se délier.

David Dufresne, journaliste

David Dufresne espère retrouver certains personnages de son premier volet, afin de suivre leur évolution.

Même s'il reconnaît qu'il ne sera pas le bienvenu partout, il demeure tout de même optimiste. « La mairesse refuse de me voir, elle considère que mon regard est trop critique, mais ce n'est pas grave. Il y a 80 000 habitants ici! »

Le journaliste a lancé une campagne de sociofinancement il y a quelques jours afin de financer ce troisième volet.

Un regard critique

Même s'il revient pour traiter de l'aspect humain de la tragédie que viennent de traverser les résidents de Fort McMurray, le journaliste précise qu'il demeure critique à l'égard de la ville. « Pour ce qui est du système, ce système dont nous sommes tous complices, je conserve la même opinion. »

Il reconnaît toutefois que ce sont les besoins en énergie de la population qui ont créé Fort McMurray.

Si cette ville existe, c'est parce qu'on a tous besoin de pétrole.

David Dufresne

Selon lui, il est intéressant de constater que l'opinion générale envers Fort McMurray a rapidement changé. « C'est comme si le cousin honteux de la famille canadienne était devenu le petit frère qu'il faut choyer. »

Le troisième volet de la série devrait être disponible d'ici la fin du mois, a ajouté David Dufresne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Industrie pétrolière