•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fort McMurray : après le feu, les guêpes

Les guêpes ont profité de l'évacuation pour s'installer à Fort McMurray.

Les guêpes ont profité de l'évacuation pour s'installer à Fort McMurray.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors que la plupart des résidents de Fort McMurray viennent tout juste de regagner leur domicile, un nouveau problème les tient une fois de plus en alerte : des nids de guêpes.

En plus de la vermine qui s'est infiltrée dans les maisons abandonnées, des résidents ont eu la mauvaise surprise de constater la présence de nids de guêpes dans certaines maisons.

Certains nids se retrouvent même à l'intérieur des résidences. Les insectes ont profité de l'absence humaine pour s'installer sur les infrastructures désertes.

« Cela fait des semaines que les guêpes ne sont pas dérangées par l'homme, et cela tombe pile au moment de l'année ou elles font leur nid », rapporte Peter Heule, entomologiste au Musée royal de l'Alberta.

Il explique que les guêpes ont choisi ces endroits parce que les humains étaient absents, mais maintenant qu'ils sont revenus, elles ne veulent plus partir. Elles montrent donc un comportement plus agressif que la normale.

De plus, les ordures laissées dans la ville lors des feux ont attiré les mouches, qui, elles, sont mangées par les guêpes.

La saison des piqûres

Il n'y a pas que les guêpes qui ont élu domicile à Fort McMurray. D'autres insectes piqueurs, attirés par le climat chaud et sec, comme les frelons, s'y sont aussi installés.

« C'est une année sèche; cela favorise la présence d'insectes piqueurs », note Peter Heule.

L'entomologiste précise cependant que, s'il y a plus de guêpes cet été, il y aura moins de moustiques.

C'est soit une année de moustiques, soit une année de guêpes.

Une citation de :L'entomologiste Peter Heule

L'entomologiste rappelle qu'il faut apprendre à coexister avec les guêpes, car elles jouent un rôle important dans l'écosystème.

De toute façon, elles vont toujours revenir.

Une citation de :L'entomologiste Peter Heule

Les guêpes possèdent un dard par lequel elles peuvent injecter du venin. Elles vont généralement piquer les humains ou les animaux pour défendre leur nid.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !