•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La bulle immobilière risque d’éclater à Vancouver et Toronto, dit la Banque du Canada

Des maisons près du parc Queen Elizabeth à Vancouver

Des maisons près du parc Queen Elizabeth à Vancouver

Photo : Rafferty Baker/CBC

La Presse canadienne

La Banque du Canada juge que la probabilité de voir une importante correction des prix des maisons a augmenté dans les marchés à forte croissance comme ceux de Vancouver et de Toronto.

Dans sa plus récente évaluation de la santé financière du Canada, la banque centrale a visé le secteur de l'habitation en affirmant que les vulnérabilités attribuables à la croissance soutenue de la dette des ménages et aux déséquilibres plus marqués dans les marchés régionaux de l'habitation s'étaient accentuées dans les six derniers mois.

La revue semestrielle du système financier de la banque centrale prévient aussi que les acheteurs et les prêteurs de maisons ne devraient pas s'attendre à ce que les prix à Vancouver et à Toronto continuent de grimper à leur cadence actuelle.

La Banque du Canada a aussi évoqué les risques d'une forte augmentation des taux d'intérêt à long terme, des tensions en provenance des marchés en émergence comme la Chine et de la faiblesse prolongée des prix des matières premières.

En ce qui a trait au marché immobilier, le rapport de la banque centrale affirme que la demande étrangère a contribué à la hausse des prix à Toronto et à Vancouver, ce qui augmente l'endettement d'ensemble des ménages. La banque a cependant précisé qu'il était actuellement difficile d'évaluer l'impact des investissements étrangers.

Selon l'institution, la croissance des prix des maisons d'une année à l'autre dans la grande région de Vancouver depuis l'an dernier a atteint 30 % le mois dernier, alors qu'elle était de 15 % en décembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Immobilier