•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’heure est au bilan pour l’Association fransaskoise de Zenon Park

Des membres de l'AFZP lors d'une assemblée générale annuelle. (archives)

Des membres de l'AFZP lors d'une assemblée générale annuelle. (archives)

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les membres de l'Association fransaskoise de Zenon Park (AFZP) se rassembleront jeudi soir dans le cadre de la 35e assemblée générale annuelle de l'organisme. Au menu : un bilan de la dernière année et ce qui s'en vient pour l'Association.

Cette rencontre permettra notamment de faire des suivis sur des dossiers existants. « On n'arrive avec rien qui est nouveau. C'est toujours des suivis », affirme Sylvia Dion, la présidente sortante de l'Association. S'il y a des recommandations spéciales, il faut qu'elles soient soumises d'avance ».

Selon Mme Dion, le défi principal pour les mois, voire les années à venir, est de maintenir le dynamisme et d'assurer le dévouement des membres.

À propos de ce dévouement, la présidente sortante rappelle que l'AFZP a lancé des activités « très spéciales ». Elle cite en exemple la collaboration avec l'école fransaskoise de Zenon Park et l'École Notre-Dame-des-Vertus. Mme Dion explique que cette initiative comprend des visites mensuelles d'enfants de la maternelle dans l'AFZP, leur permettant de rencontrer des parents et des aînés.

« Comme ça, les enfants peuvent découvrir que le français est vivant non seulement à l'école, mais ailleurs. »

— Une citation de  Sylvia Dion, présidente sortante de l'Association fransaskoise de Zenon Park

La présidente sortante reconnaît aussi que le financement de l'organisme est un défi. Elle affirme qu'il ne faut pas avoir peur d'observer ce que les autres organismes font.

Dernière rencontre de la présidente

Sylvia Dion participera à sa dernière assemblée générale annuelle en tant que présidente de l'Association. Elle qui a occupé ce poste au cours des quatre dernières années affirme que son expérience était enrichissante.

Mme Dion demeure toutefois au sein de l'organisme. Elle prêtera main-forte à la personne qui la remplacera et qui devrait être nommée jeudi soir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !