•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jeux panaméricains : le Commissaire à l'information enquêtera sur l'effacement de disques durs

Un disque dur

Un disque dur

Radio-Canada

Le Commissaire à l'information et à la protection de la vie privée de l'Ontario accède à la demande du Parti progressiste-conservateur et enquêtera pour savoir si le comité organisateur des Jeux panaméricains de Toronto en 2015 a bien respecté les procédures d'archivage en vigueur. 

Les conservateurs ont demandé au commissaire d'enquêter sur l'effacement de disques durs après que la vérificatrice générale de l'Ontario, Bonnie Lysyk, qui a rendu son rapport spécial sur les Jeux mercredi, eut dit ne pas avoir pu mettre la main sur un certain nombre d'ordinateurs dont le comité organisateur, incluant le PDG, s'était déjà débarrassés.

Elle affirme que lorsqu'elle a commencé l'audit, le processus de liquidation des Jeux était déjà bien entamé et qu'elle n'a donc pas pu obtenir certains documents ou des réponses à certaines de ses questions.

À la lumière de ces commentaires, mon bureau enquêtera pour déterminer si TO2015 a suivi les pratiques appropriées de tenue des documents et d'archivage. Le rapport d'enquête sera rendu public lorsqu'il sera complété.

Brian Beamish, Commissaire à l'information et à la vie privée de l'Ontario

Données sauvegardées ailleurs?

Le ministre responsable des Jeux panam, Michael Coteau, assure pourtant qu'avant d'effacer les disques durs, les données ont été sauvegardées sur un autre système de stockage.

« TO2015 nous a informés que toutes les exigences d'Archives publiques de l'Ontario en matière de conservation des dossiers ont été respectées », dit Jesse Wright, le porte-parole du ministre dans un communiqué.

La vérificatrice générale l'a confirmé hier, notant que TO2015 a bien suivi les procédures des Archives publiques

Jesse Wright, porte-parole de Michael Coteau

Il explique que tous les employés des Jeux ont terminé leur contrat à des dates différentes et devaient transférer leurs fichiers dans un système de stockage partagé auquel la vérificatrice générale a eu accès.

Le progressiste-conservateur, Steve Clark, croit qu'il n'y a toutefois aucun moyen de savoir si c'est vrai.

Il demande au Commissaire à l'information et à la vie privée, Brian Beamish d'enquêter sur les agissements du comité organisateur des Jeux panam et de s'assurer qu'ils ont respecté les normes en matière d'archivage et d'accès à l'information.

Avec les informations de La Presse canadienne

Ontario

Société