•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Artistes à la découverte des Îles-de-la-Madeleine

Quelques-uns des artistes participants à l'événement le chant des pistes.

Les artistes participants à l'événement

Photo : Courtoisie AdMare et artistes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une dizaine de créateurs s'inspirent ces jours-ci du territoire des Îles-de-la-Madeleine, dans le cadre de l'événement Le chant des pistes. Organisée par le centre d'artistes en art actuel AdMare, cette résidence de création prend la forme d'un symposium qui s'étendra jusqu'au 25 juin.

Un texte de Isabelle LévesqueTwitterCourriel

La commissaire Caroline Loncol Daigneault a invité des artistes ayant la mer en commun. Ils viennent des Îles-de-la-Madeleine, de la Gaspésie, des provinces maritimes et de la France. Il s'exprimeront grâce à différentes pratiques artistiques et s'intéresseront à des thèmes variés, tels que les baleines échouées, l'acoustique du littoral, les légendes madeliniennes oubliées ou le savoir-faire des gens de la mer.

Y'a vraiment tout un travail de création, de prospection que les artistes vont faire sur le territoire. Ils viennent s'imprégner des lieux et travailler avec la communauté pour développer une oeuvre qui est vraiment ancrée dans les Îles-de-la-Madeleine.

Une citation de :Caroline Loncol Daigneault, commissaire
La coordonnatrice du centre d'artiste AdMare, Laurène Janowsky lors de l'activité d'ouverture du Chant des pistes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La coordonnatrice du centre d'artiste AdMare, Laurène Janowsky lors de l'activité d'ouverture du Chant des pistes.

Photo : Nigel Quinn

Le chant des pistes

Caroline Loncol Daigneault a nommé l'événement en s'inspirant d'un livre de l'auteur et voyageur britannique Bruce Chatwin. Il s'est rendu en Australie dans les années 1980 à la recherche des pistes chantées. Dans la tradition aborigène, chaque chant sacré sert de carte géographique et raconte l'histoire d'un territoire. Ces chants révèlent des détails précis, identifiant tantôt un rocher ou un cours d'eau ou expliquant par quel ancêtre telle colline a été créée.

Activités publiques

Pendant toute la durée de l'événement, le public sera invité à participer à différentes activités. Les artistes sélectionnés présenteront le résultat de leur travail au cours de la dernière semaine du chant des pistes, entre le 20 et le 25 juin.  

Quelques rendez-vous incontournables:

Samedi 11 juin 10h30: Discussion-conférence autour du territoire madelinot et de son patrimoine avec des intervenants locaux. L'activité a lieu au quartier général du Chant des pistes, dans les anciens locaux de la galerie l'Espace Bleu.

Dimanche 12 juin 10h30: Vernissage de l'exposition Archipel d'Anne-Marie Proulx à l'Espace Colis suspect de l'aéroport des Îles-de-la-Madeleine.

Du 13 au 17 juin 10h00: Balades-croquis avec l'artiste Jane Motin. Départ tous les matins de la Petite Saline sur le Site historique de La Grave. 

Vendredi 17 juin 15h00: Table ronde « Occuper, déranger, pister, animer le territoire » avec la commissaire Caroline Loncol Daigneault au quartier général du Chant des pistes.

Mercredi 22 juin 22h00: Rencontre nocturne avec l'artiste Katia Grenier sur le Buttereau du nègre. La légende raconte que cette butte de sable servait de sépulcre à un homme de race noire, trouvé mort sur le rivage au siècle dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec