•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pionnière franco-ontarienne est juge à une compétition de sauvetage minier

Une des juges de la compétition annuelle provinciale, Lynne Bouchard-Thompson.

Une des juges de la compétition annuelle provinciale, Lynne Bouchard-Thompson.

Photo : CBC/Radio-Canada Isaac Gauthier

Radio-Canada

Une Franco-Ontarienne est juge cette année à la compétition annuelle Ontario Mine Rescue qui se tient à Onaping Falls. Lynne Bouchard-Thompson est une pionnière du sauvetage minier : en 2014, elle est devenue la première femme de l'Ontario à diriger une équipe lors de la compétition annuelle. 

Une grande réalisation qu'elle reconnait maintenant avec le recul. 

Dans le temps je n'y avais pas trop pensé, mais après [l'épreuve], plusieurs femmes m'ont donné la main et c'est là que j'ai réalisé que j'avais vraiment pavé un chemin pour les femmes dans le secteur minier et surtout dans le secteur du sauvetage minier. Les femmes sont capables de faire [le travail] autant que les hommes et sont capables de diriger une équipe qui est généralement composée d'hommes.

Lynne Bouchard-Thompson, juge, compétition annuelle du Ontario Mine Rescue

Les femmes demeurent toutefois la minorité à cette compétition :« on peut les compter sur les doigts d'une main », indique Lynne Bouchard-Thompson.

Compétition annuelle

Affiche de la compétition provinciale annuelle de sauvetage en milieu minier, à Onaping Falls.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Affiche de la compétition provinciale annuelle de sauvetage en milieu minier, à Onaping Falls.

Photo : CBC/Radio-Canada Isaac Gauthier

Les sept meilleures équipes de sauvetage minier de l'Ontario s'affrontent pendant deux jours dans le cadre de la compétition.

Les équipes d'au maximum huit personnes doivent démontrer leur savoir-faire alors qu'elles tentent de résoudre des problèmes qu'on peut rencontrer en cas d'urgence dans une mine.

Selon Lynne Bouchard-Thompson, les défis vont « d'un feu sous terre à des gens [restés pris dans la mine] et des problèmes de ventilation. » Les mineurs doivent résoudre les problèmes avec l'équipement à leur disposition, tout en travaillant en équipe. 

Les défis que ces secouristes doivent affronter demeurent secrets jusqu'au moment de la compétition, pour ne pas donner d'avantage aux autres équipes. 

On est extrêmement compétitif, jusqu'à la fin, on veut que tout le monde ait la même chance.

Lynne Bouchard-Thompson, juge, compétition annuelle provinciale de sauvetage minier

Aucune image des équipes n'est permise alors qu'elles tentent de relever les défis.

Et cette compétition est en quelque sorte une répétition puisque le Grand Sudbury sera l'hôte d'une compétition internationale de sauvetage minier en août. 

Pour écouter l'entrevue avec Lynne Bouchard-Thompson dans son intégralité, suivez ce lien : http://bit.ly/1YgczpL

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario

Métaux et minerais