•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des offres d'achat de maison manuscrites ne sont pas frauduleuses, selon un entrepreneur

Fred Shore a reçu une offre d'achat manuscrite pour sa maison.

Fred Shore a reçu une offre d'achat manuscrite pour sa maison.

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

De nombreuses notes manuscrites offrant d'acheter des maisons avec de l'argent comptant ont été distribuées dans des quartiers résidentiels de Winnipeg. Elles ne sont cependant pas frauduleuses, selon un investisseur immobilier.

Lorsque Fred Shore a aperçu les notes laissées sur sa porte, il s'est dit qu'elles avaient l'air d'être écrites par des amateurs. « C'est allé directement au recyclage », explique-t-il.

Des lettres comme celles-ci ont été distribuées à Winnipeg.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des lettres comme celles-ci ont été distribuées à Winnipeg.

Photo : CBC

La note indiquait : « Mon nom est Jeff et mon associée s'appelle Amy. Nous avons remarqué votre maison, est-ce qu'elle est à vendre? Pour une vente rapide, en argent comptant, à un bon prix, appelez-nous. »

« C'est étrange. Si vous voulez vraiment acheter des maisons, il me semble que vous avez assez d'argent pour imprimer des dépliants », indique M. Shore. 

Il explique qu'il n'a pas téléphoné parce qu'il a eu peur d'être pris « dans une transaction étrange » où il ne verrait jamais son argent.

Une méthode efficace?

Il s'agit pourtant d'une tactique qui peut fonctionner, selon l'investisseur immobilier Brett Schreyer, qui l'utilise fréquemment. « J'essaye d'être créatif et de trouver des manières d'aider le propriétaire », soutient-il.

« Nous aidons le propriétaire. Nous n'avons pas besoin de déclaration sur l'état de la propriété, nous achetons les maisons dans leur état actuel », selon M. Schreyer.

L'investisseur immobilier soutient que la revente de maisons est bénéfique pour les acheteurs, mais aussi pour les vendeurs, surtout ceux qui n'ont pas l'argent nécessaire pour rénover leurs propriétés.

« Ce n'est pas une fraude. Appelez, discutez et vous allez voir qu'il y a moyen de s'entendre », explique M. Schreyer.

La Commission des valeurs mobilières du Manitoba affirme qu'elle est au courant des méthodes utilisées par les revendeurs de maisons. Elle encourage les vendeurs à consulter un professionnel de l'immobilier ou un avocat avant de conclure une transaction.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !