•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À l’Université de Regina, les jeunes hommes sensibilisés aux agressions sexuelles

Roz Kelsey.

Roz Kelsey.

Photo : Neil Cochrane/CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Tandis que l'affaire Brock Turner, l'étudiant condamné à six mois de prison pour avoir agressé une jeune femme à l'Université Stanford, continue de susciter des réactions indignées, l'Université de Regina développe un programme visant à changer les mentalités des hommes, par rapport aux violences sexuelles faites aux femmes.

Pour changer les comportements, il faut remonter à la source, croit une professeure en kinésiologie de l'Université de Regina. Roz Kelsey explique qu'il y a deux ans, elle a créé un programme de prévention de la violence sexuelle, intitulé Man Up Against Violence. Ce programme s'adresse aux jeunes hommes, particulièrement aux athlètes.

« Souvent, les messages que l'on envoie aux jeunes hommes et aux garçons ne sont pas sains. »

— Une citation de  Roz Kelsey, instigatrice du programe Man Up Against Violence

Sous forme de discussions, de films et de documentation, le programme appuyé par l'Université vise à prévenir les agressions sexuelles en redéfinissant l'image de la masculinité. 

De plus, l'an dernier, l'établissement a mené des consultations sur la violence sexuelle. Il a développé une nouvelle politique sur les agressions sexuelles sur son campus. L'université a également instauré un poste de coordonnateur de la sécurité individuelle.

Par ailleurs, avec le programme Man Up Against Violence, l'Université souhaite jouer un rôle de premier plan sur la question de la sécurité dans les campus auprès des autres universités canadiennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !