•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cannabis et animaux : 5 faits à savoir

photo d'un chien.
Photo: iStock / Jaroslav Frank/iStock

Avec la légalisation, dans un an, de la marijuana à l'échelle du pays, les intoxications des animaux de compagnie risquent de devenir une nouvelle réalité. Comment s'y préparer? Comment réagir? Éléments de réponse avec un vétérinaire.

Des études réalisées aux États-Unis et notamment au Colorado, où la consommation de marijuana est déjà légalisée et même récréative, « ont démontré que les cas d'intoxication des animaux de compagnie à la marijuana ont été multipliés par quatre », indique le Dr Jean Gauvin, président sortant de l'Association canadienne des médecins vétérinaires.

En Colombie-Britannique où la consommation à des fins médicinales est tolérée, le problème existe déjà. « À la clinique vétérinaire de l'île Granville, on rapporte au moins un cas par mois », ajoute le Dr Gauvin, citant un article récent du Vancouver Sun. « C'est clair que dans le futur, cela va être un problème supplémentaire auquel les vétérinaires vont être confrontés », affirme-t-il.

1/ La fumée est-elle toxique?

« On parle de plus en plus des effets de la fumée secondaire, on lit également quelques articles, mais on n'a encore aucune preuve scientifique de la toxicité. Ce qui pose des problèmes aujourd'hui c'est la marijuana ingérée par voie orale, par exemple des morceaux de cigarette au sol ou dans un cendrier », explique le Dr Gauvin.

2/ Les produits dérivés, la plus grande menace

« Les animaux sont souvent attirés par le sucre. Le plus gros problème est donc surtout les produits dérivés : les muffins à la marijuana, ou encore le fudge où l'intoxication est double puisque le chocolat est aussi néfaste. La plus grande concentration de THC, la molécule active dans la marijuana, se trouve dans le beurre de cannabis. C'est souvent ce produit-là qui est utilisé dans le fudge ou les muffins », précise le Dr Gauvin.

3/ Quels sont les symptômes?

« Si on voit son chien manger de la marijuana, il faut consulter un vétérinaire immédiatement. Le vétérinaire va faire vomir l'animal, lui faire régurgiter le produit.

Si on ne le voit pas, les symptômes à surveiller sont ceux affectant le système nerveux central : on peut avoir de la tachycardie, des pupilles dilatées, des moments d'euphorie, changement de comportement, et dans certains cas aussi, de l'incontinence urinaire... Il faut alors amener le chien chez le vétérinaire qui va décider du traitement à suivre.

Si intoxication récente, on peut essayer de donner des produits comme du charbon pour absorber les toxines. Quand c'est trop tard, ça devient un traitement de soutien. Il existe des traitements pour diminuer la quantité de THC dans le sang, ça se fait en intraveineuse, c'est le vétérinaire qui décide », dit le Dr Gauvin.

Les symptômes apparaissent généralement 30 à 90 minutes après absorption et peuvent durer jusqu'à 72 heures.

4/ Est-ce que c'est mortel?

« Les cas de mortalité à cause du THC sont très rares. Les deux cas de mortalités rapportés ces dernières années étaient dus au beurre », souligne le Dr Gauvin. Une potentielle dose létale se situe autour de 3 grammes par kilogramme.

Les complications à long terme sur le système nerveux ou les organes sont aussi rares. Cependant, les animaux souffrant d'intoxication peuvent se blesser facilement à cause d'une perte de leurs facultés de coordination. Les cas de déshydratation sont aussi fréquents.

5/ Ne pas avoir peur d'en parler au vétérinaire

« On remarque que les gens ont souvent honte ou sont encore timides et n'osent pas en parler à leur vétérinaire, car la marijuana n'est pas encore légale. On se retrouve souvent dans des situations où on est obligés de cuisiner le client. C'est important d'en parler.

Quand la loi va être passée, il va y avoir de plus en plus d'accidents. Notre rôle cette année va être de faire de l'éducation auprès des propriétaires d'animaux de compagnie. Il faut faire attention à mettre le cannabis hors de portée des enfants, mais aussi des animaux!

Une chose est sûre, désormais, lorsqu'on verra un animal arriver avec des problèmes neurologiques on pensera immédiatement à la marijuana. C'est un peu comme la maladie de lime : ça n'existait pas il y a 10 ou 15 ans. Maintenant dès qu'un chien arrive avec une boiterie, la maladie de lime arrive en tête de nos suspicions, ça fait partie de notre quotidien. Et on s'attend à ce que la même chose se produise avec la marijuana », conclut le Dr Jean Gauvin.

Colombie-Britannique et Yukon

Animaux