•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expansion de la LNH : Las Vegas serait préférée à Québec pour 2017

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La marche bleue en faveur du retour des Nordiques en octobre 2010.

La marche bleue en faveur du retour des Nordiques en octobre 2010.

Photo : La Presse canadienne / PC/Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les dirigeants de la Ligue nationale de hockey (LNH) se sont réunis à New York pour décider du sort de la prochaine expansion étudiée par le commissaire Gary Bettman.

Des rumeurs persistantes laissent croire que Las Vegas serait choisie comme ville d'expansion dès la saison 2017-2018. La recommandation des gouverneurs de la LNH devrait faire l'objet d'un vote le 22 juin, à Las Vegas.

L'attaquant Alex Burrows, qui représente les Canucks de Vancouver au sein de l'Association des joueurs de la LNH, a déjà affirmé la semaine dernière que la candidature de Las Vegas aurait été préférée à celle Québec.

En citant une source près du dossier, François Gagnon du réseau RDS, reprend essentiellement la même information. Les documents sur l'expansion soumis à l'Association des joueurs ne feraient aucune mention de la candidature de Québec.

Selon les informations qui circulent, l'équipe de Las Vegas jouerait dans la Division pacifique et le repêchage d'expansion se déroulerait en juin 2017.

Québec, « la meilleure solution de remplacement »

Frank Pons, professeur au département de marketing de l'Université LavalAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Frank Pons, professeur au département de marketing de l'Université Laval

« Ça ne sera pas pour 2017-2018, c'est ce que tout le monde pense. Je le pense aussi », analyse Frank Pons, professeur au département de marketing de l'Université Laval.

Le spécialiste avance toutefois que la LNH ne fera pas une croix sur Québec pour autant. Selon lui, la Ligue conservera la candidature de la Capitale au cas où une équipe en difficulté financière se verrait forcée de déménager.

« Québec pour l'instant c'est la meilleure solution de remplacement. Une équipe à Québec serait viable. Sans doute pas la plus profitable, mais serait viable », soutient-il.

On a un amphithéâtre qui est prêt. On a des gens qui sont prêts à aller dans l'amphithéâtre. On a une clientèle corporative qui est déjà intéressée. On est une bonne solution de remplacement.

Frank Pons, professeur de marketing à l'Université Laval

Un déménagement coûterait aussi potentiellement beaucoup moins cher qu'une équipe issue du processus d'expansion. Le prix d'entrée a été fixé à 500 M $ américains. Avec le taux de change actuel, cela représente 643 M $ canadiens.

« On pourrait s'en tirer en dessous de 500 millions si on achetait une équipe aux Hurricanes de la Caroline par exemple. Donc il y a un intérêt économique pour Québecor à arriver dans la Ligue nationale par une voie de déménagement plutôt que d'expansion », conclut Frank Pons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !