•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rapport Fraser sur Air Canada : une Fransaskoise dépose une plainte à la compagnie aérienne

Marie-France Kenny

Marie-France Kenny

Photo : ICI Radio-Canada Saskatchewan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Alors que le commissaire aux langues officielles Graham Fraser a présenté un rapport spécial sur le bilinguisme à Air Canada, une Fransaskoise a déposé une plainte à la compagnie aérienne mardi. Marie-France Kenny déplore qu'il n'y ait pas eu d'annonce en français faite à l'aéroport de Regina pour un vol intérieur d'Air Canada qu'elle prenait en mai dernier.

Mme Kenny se rendait à Montréal le 18 mai. Elle allègue qu'elle a été servie en français à l'enregistrement, mais que le message à l'embarquement était uniquement en anglais.

J'ai fait remarquer à l'agente bilingue qu'il n'y avait pas eu d'annonce pour l'embarquement en français. Elle m'a dit : c'est vrai, j'aurais dû, mais elle l'a pas fait et elle l'a pas fait par après non plus.

Une citation de :Marie-France Kenny, Fransaskoise ayant déposé une plainte à Air Canada

Marie-France Kenny ajoute qu'un enregistrement dans les deux langues aurait pu être utilisé. « Ce sont des choses qui sont facilement réglables », dit-elle.

Toutefois, la plaignante souligne qu'elle remarque une amélioration dans les services bilingues à Air Canada depuis les dernières années.

Il faut davantage de sanctions, selon Mme Kenny

Marie-France Kenny croit qu'il est souhaitable de légiférer pour imposer des amendes en cas de manquements aux obligations linguistiques, comme le suggère le rapport Fraser.

Elle précise que « le premier document de positionnement que la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a posé, je venais tout juste d'être élue présidente, c'est un document qui disait qu'on doit donner plus de mordant au poste de commissaire, qu'on doit lui donner des pouvoirs de sanctions envers les organismes qui ont des manquements répétés ».

Mme Kenny souhaite que le bilinguisme dans des organismes comme Air Canada soit pris au sérieux. Elle dit qu'il faut s'assurer qu'il y ait des sanctions imposées aux employés qui ne respectent pas les langues officielles.

FCFA : le rapport est « un argument de poids »

La FCFA salue le dépôt du rapport spécial du commissaire aux langues officielles mardi matin. La Fédération affirme que le rapport « constitue un argument de poids pour le renforcement des pouvoirs du commissaire aux langues officielles ».

Selon la FCFA, le rapport souligne une recommandation que la Fédération avait formulée en ce sens il y a six ans.

La FCFA avait alors recommandé « que le commissaire puisse avoir un pouvoir d'ordonnance qui lui permettrait d'exiger des mesures correctives des institutions fédérales qui ne respectent pas leurs obligations », selon la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

Que M. Fraser cite cette recommandation dans un rapport où il dit avoir utilisé tous les outils à sa disposition pour amener Air Canada à respecter ses obligations, cela en dit long sur la pertinence de pouvoirs accrus pour le commissaire.

Une citation de :Sylviane Lanthier, présidente de la Fédération des communautés francophones et acadiennes

De plus, la Fédération affirme qu'elle trouve importante l'idée dans le rapport Fraser de clarifier les obligations linguistiques d'Air Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !