•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Penguins envoient les Sharks au bord du précipice

Ian Cole

Ian Cole

Photo : Getty Images / Ezra Shaw

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les Penguins de Pittsburgh sont débarqués en Californie avec la ferme intention de remporter l'un des deux duels. Ils ont pu dire mission accomplie, lundi, après avoir vaincu les Sharks 3-1.

Les hommes de Mike Sullivan ont ainsi mis la main sur une troisième victoire en finale de la Coupe Stanley. Ils mènent maintenant la série 3-1.

Les Penguins n'ont d'ailleurs jamais eu un retard à combler au terme des quatre premiers affrontements.

James Hetfield et Kirk Hammett, deux membres du légendaire groupe heavy metal Metallica, ont préparé le terrain pour cette confrontation cruciale en interprétant l'hymne national américain à la guitare.

La performance du mythique groupe californien s'est fait sentir dans le clan pennsylvanien. Les Penguins ont été les premiers à s'inscrire à la marque pour la quatrième fois en quatre matchs.

Ian Cole a choisi un moment propice pour enregistrer son premier filet des éliminatoires. Le défenseur a saisi un long retour de lancer de Phil Kessel et a placé la rondelle derrière Martin Jones, qui a mis un certain temps avant d'effectuer son déplacement.

Le gardien des Sharks, irréprochable dans la victoire de 3-2 en prolongation samedi, a paru chancelant sur la séquence qui a mené au but de Cole.

Une panne sèche prend fin

Les Sharks avaient tenu en échec l'unité d'avantage numérique des Penguins à sept reprises avant le début de la période médiane. Evgeni Malkin s'est assuré de mettre un frein à cette disette.

Le Russe a profité d'une savante passe de Kessel pour augmenter l'avance des siens à 2-0.

Bien posté au deuxième poteau, Malkin n'a eu qu'à placer la lame de son bâton sur la surface glacée et Kessel s'est chargé du reste. L'Américain a feinté de tirer et a envoyé le disque vers son coéquipier, qui a redirigé la rondelle derrière Jones.

Du coup, Kessel a amassé son 2e point de la rencontre et son 21e du tournoi printanier. Logan Couture (26), Joe Pavelski (22) et Brent Burns (22) le devancent à ce chapitre.

« C'est une très bonne équipe, donc nous devrons imposer notre style de jeu, a déclaré Kessel. C'est serré comme vous pouvez le voir. Nous devrons retourner à la maison et jouer notre meilleur hockey. »

Sidney Crosby a abondé dans le même sens que son équipier.

« Il faut comprendre que nous devrons être au sommet de notre forme pour l'emporter et qu'eux aussi vont l'être », a ajouté le numéro 87.

Pavelski tarde à produire

Le capitaine des Sharks n'a toujours pas vu son nom apparaître sur la feuille de pointage depuis le début de la grande finale. Les insuccès de Pavelski se font grandement sentir dans son camp, les Sharks n'ayant marqué que sept buts en quatre affrontements.

L'entraîneur Peter DeBoer a modifié ses trios dans le but de donner un peu de dynamisme offensif à son équipe. Les résultats escomptés ne se sont toutefois pas produits.

Logan Couture a été inséré à la gauche de Joe Thornton et de Pavelski, à mi-chemin du deuxième vingt, mais les trois hommes n'ont pas été en mesure de toucher la cible, malgré quelques occasions en or.

Melker Karlsson a resserré l'écart de moitié, ce qui a contribué à animer la foule californienne au milieu du troisième engagement. Le joueur de centre suédois et ses partenaires de jeu ont travaillé d'arrache-pied en territoire offensif pour signer leur première réussite de la soirée.

Karlsson, positionné dans l'enclave, a vu la rondelle apparaître sur son bâton et a immédiatement décoché un tir en direction de Matt Murray. Le portier recrue, auteur de 23 arrêts, a été battu sous son gant.

Les locaux n'ont jamais pu ajouter un deuxième but et font face à l'élimination.

Eric Fehr a inscrit le but d'assurance avec deux minutes à écouler au cadran. L'attaquant de quatrième trio s'est amené seul devant Jones et l'a déjoué d'un tir des poignets.

Le gardien des Sharks a réalisé 17 arrêts dans la défaite et n'a pas su transposer ses succès du troisième au quatrième match de la série.

Les deux formations reprendront là où ils ont laissé jeudi à Pittsburgh. Les Penguins, qui ont enlevé les honneurs des trois derniers rendez-vous présentés devant leur public, auront l'occasion de soulever la coupe Stanley.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !