•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaste campagne contre la vitesse au volant

La SAAQ lance une nouvelle campagne sur le thème « Pas de vitesse. Pas de remords. »

La SAAQ lance une nouvelle campagne sur le thème « Pas de vitesse. Pas de remords. »

Photo : Fournie par la SAAQ

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les policiers du Québec surveilleront de près la vitesse sur les routes jusqu'à dimanche. Ces actions concertées se déroulent dans le cadre d'une campagne de sensibilisation nationale sur le thème Pas de vitesse, pas de remords.

À l'approche des vacances estivales, la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) rappelle qu'il est impossible de revenir en arrière en cas de collision mortelle.

Le porte-parole de la SAAQ, Mario Vaillancourt, souligne que la majorité des accidents avec des blessés graves surviennent dans les milieux urbains où la limite de vitesse est de 50 km/h.

On dit qu'une diminution de 5 km/h de la vitesse moyenne permettrait de réduire de 15 % le nombre de décès.

Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ

Dans une publicité qui se déploie à la télé, à la radio et sur le web, une dame âgée tente de récupérer un ballon. En courant, elle se transforme en jeune fille qui se fait violemment happer par une voiture. On peut ensuite lire : « C'est toute une vie perdue pour un peu de vitesse ».

Bon an, mal an, 70 % des points d'inaptitudes perdus par des conducteurs québécois sont dus aux excès de vitesse. Les hommes entre 25 et 40 ans sont les conducteurs qui accumulent le plus d'infractions par rapport à la vitesse.

La vitesse au volant de 2011 à 2015 en chiffres

  • 138 décès
  • 515 blessés graves
  • 7000 blessés légers

Les corps policiers de partout au Québec mèneront des opérations contre la vitesse au volant du 6 au 12 juin. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !