•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un autocollant sur le huard pour lutter contre Énergie Est

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Un montage représentant l'autocollant distribué par Écologie Ottawa.

Un montage représentant l'autocollant distribué par Écologie Ottawa.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Écologie Ottawa applique des autocollants représentants un huard baignant dans une marée noire sur des pièces d'un dollar canadien. C'est la campagne assez particulière que mène actuellement l'organisme pour protester contre le projet d'oléoduc d'Énergie Est de Transcanada.

À ce jour, près de 150 000 autocollants ont été distribués aux citoyens. « Beaucoup de gens à Ottawa ne sont pas au courant qu'il y a ce projet qui est proposé dans leur propre cour », explique le porte-parole d'Écologie Ottawa, Alexandre Tétreault. « On a décidé d'aller vers cette campagne-là dans un but d'aller chercher un auditoire qui n'est pas nécessairement accessible. »

L'idée d'utiliser la monnaie est empruntée à l'organisme Dogwood initiative, qui mène une campagne similaire en Colombie-Britannique.

Une activité légale?

L'organisme d'Ottawa ne sait pas s'il enfreint la loi en faisant la même chose. « On croit que la Monnaie royale canadienne est au courant de ce qu'on fait par rapport à ça, et ils n'ont jamais cherché à nous contacter », explique M. Tétreault.

Nos autocollants ne laissent aucune trace, ils s'enlèvent à la main, ils n'empêchent pas l'utilisation de la monnaie.

Alexandre Tétreault, porte-parole d'Écologie d'Ottawa

Récemment, plusieurs admirateurs de M. Spock de la série Star Trek ont transformé des billets de cinq dollars en ajoutant ses oreilles pointues à Wilfrid Laurier.

La Loi sur la monnaie interdit de faire fondre, briser ou utiliser autrement qu'à titre de monnaie une pièce ayant cours légal au Canada.
Elle prévoit une amende maximale de deux cent cinquante dollars et un emprisonnement maximal de 12 mois, ou l'une de ces peines.

Des conséquences?

Le professeur en gestion et droit à l'Université d'Ottawa, Gilles Lavasseur ne croit pas qu'un autocollant que l'on peut facilement enlever entraîne des conséquences sérieuses. « Si l'autocollant est facilement enlevé, ça n'aura pas une conséquence juridique majeure », explique-t-il.

Il estime cependant que ces autocollants peuvent créer de la confusion, parce que « le problème, c'est qu'on ne doit pas créer une situation qui va créer dans la tête des gens l'idée que la monnaie qu'ils ont n'est pas la monnaie adéquate dans notre société. »

D'un point de vue publicitaire, il croit que cela pourrait nuire à la campagne de l'organisme, puisqu'elle touche un symbole canadien, ce qui pourrait en irriter certains.

D'après le reportage de Godefroy Macaire Chabi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !