•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Triste retour à Fort McMurray pour les sinistrés

L'incendie a détruit plus de 2400 édifices à Fort McMurray.

L'incendie a détruit plus de 2400 édifices à Fort McMurray.

Photo : La Presse canadienne / PC / JASON FRANSON

Radio-Canada

Angelina Gionet, résidente de Fort McMurray orginaire du nord du Nouveau-Brunswick, témoigne de la dévastation laissée dans la ville albertaine par le violent incendie de forêt et de la solidarité de la communauté francophone.

Un texte de Nicolas Steinbach TwitterCourriel

Mme Gionet a tout perdu durant cet incendie. Elle fait partie des 80 000 résidents de Fort McMurray qui ont été évacués d'urgence en mai dernier. Elle a été hébergée à Edmonton dans un centre temporaire pendant près d'un mois. Elle a reçu l'autorisation de rentrer à Fort McMurray le 1er juin. Ce qu'elle a vu l'a atterrée.

« Je me suis sentie très triste. J'ai été touchée au plus haut niveau. C'était pire que ce que je m'attendais vraiment. La région de Waterways est tout à plat par terre. C'est très difficile à prendre. On n'a pas vu notre région à nous encore, notre coin, là où on demeurait. Ça va être dans les semaines à venir, les jours à venir, mais je sais à quoi m'attendre », explique Mme Gionet.

Entraide dans la communauté francophone

Angelina Gionet, qui est également la présidente de l'Association canadienne-française de l'Alberta, à Fort McMurray, participe à un projet d'unité mobile d'aide et de services aux sinistrés francophones.

« Le projet d'une unité mobile, une caravane qui va se déplacer dans la région, Me Gérard Lévesque a offert ses services pour les cinq prochains mois. On va aller à la rencontre des francophones pour des services en santé mentale, des professionnels qui vont venir et je réalise que le besoin va être là », explique Mme Gionet.

Loin de se décourager, elle envoie déjà un message clair aux élus.

« Je sais une chose, du premier jour, je veux que la francophonie fasse partie du plan de reconstruction. Ça, c'est très clair dans mon esprit. On va donner tout ce qu'on a à donner qu'on fait partie du plan de reconstruction pour les francophones », dit-elle.

Angelina GionetAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Angelina Gionet

Photo : ICI Radio-Canada

Il y a 14 000 francophones à Fort McMurray. Étant donné que le Centre scolaire communautaire Boréal, où se trouve la garderie et l'école de la communauté francophone, est inaccessible en raison de la contamination du site, la première mission d'Angelina est de trouver un endroit temporaire pour les familles francophones.

Environ 2400 bâtiments ont été détruits par les flammes à Fort McMurray.

D'après une entrevue faite par Sylvain Bascaron

Feu de forêt à Fort McMurray

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie

Société