•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Repêchage LHJMQ : le premier choix de l'Océanic est un joueur de Trois-Pistoles

Anthony D'Amours aux côtés d'Éric Boucher (gauche), président de l'Océanic, et Alexandre Tanguay (droite), propriétaire de l'Océanic.

Anthony D'Amours aux côtés d'Éric Boucher (gauche), président de l'Océanic, et Alexandre Tanguay (droite), propriétaire de l'Océanic.

Photo : Facebook/Océanic de Rimouski

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Au repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), l'Océanic de Rimouski a utilisé son premier choix de la journée pour ajouter à l'équipe un joueur de la région. Il s'agit d'Anthony D'Amours, de Trois-Pistoles, qui a été sélectionné en deuxième ronde, 23au total.

Un texte de Sébastien DesrosiersTwitterCourriel

L'Océanic de Rimouski devait d'abord repêcher 31au total, mais une transaction avec les Huskies de Rouyn-Noranda a permis à l'équipe de s'avancer au 23e rang pour repêcher le jeune homme de Trois-Pistoles.

« C'est l'équipe que je regarde depuis que je suis tout petit. »

— Une citation de  Anthony D'Amours, de Trois-Pistoles, choix de 2e ronde de l'Océanic

« Je suis vraiment content. C'est l'équipe avec laquelle je voulais être, explique Anthony D'Amours. Ça fait chaud au coeur qu'ils fassent une transaction pour venir me chercher. Je me sens vraiment privilégié, je suis un gars heureux. »

« Notre deuxième choix était au 31e rang, c'est éloigné, surtout pour les joueurs qu'on visait. Le premier d'entre eux était Anthony D'Amours, un produit de chez nous, de Trois-Pistoles, confie l'entraîneur-chef et directeur-général de l'Océanic, Serge Beausoleil. C'est un gros guaillard, un défenseur de 6'2'', 204 livres. Il nous avait fait belle impression cette année. »

Le défenseur de 16 ans s'alignait avec les Albatros du Collège Notre-Dame de Rivière-du-Loup la saison dernière, dans la Ligue de hockey midget AAA, après avoir joué une seule saison avec le Promutuel bantam AA. Il apparaissait au 25rang sur la liste de la Centrale de recrutement des meilleurs espoirs en vue du repêchage.

« Je suis un défenseur défensif. Mes meilleurs jeux, je les fais dans ma zone, dit le Pistolois. En désavantage numérique je peux être un gros atout pour mon équipe, puis c'est ce que je veux apporter à l'Océanic de Rimouski. »

Certains de ses coéquipiers des Albatros ont également trouvé preneur au cours de la journée. « On se croise avec nos casquettes des différentes équipes puis on est heureux. On a juste hâte de jouer l'un contre l'autre », rigole-t-il.

15 joueurs de l'Est du Québec repêchés au total :

  • 22e, Huskies de Rouyn-Noranda : Alexis Arsenault (Bonaventure)
  • 23e, Océanic de Rimouski : Anthony D'Amours (Trois-Pistoles)
  • 34e, Cataractes de Shawinigan : Gabriel Denis (Rivière-au-Renard)
  • 40e, Cataractes de Shawinigan : Mathieu Samson (Rimouski)
  • 55e, Huskies de Rouyn-Noranda : Zachary Emond (Rivière-du-Loup)
  • 100e, Cataractes de Shawinigan : William Croteau (Chandler)
  • 108e, Tigres de Victoriaville : Tom Fortin (Saint-René-de-Matane)
  • 110e, Tigres de Victoriaville : Edouard Ouellet (La Pocatière)
  • 113e, Drakkar de Baie-Comeau : Vincent Migneault (Baie-Comeau)
  • 115e, Phoenix de Sherbrooke : Dylan L'Italien (Rimouski)
  • 143e, Cataractes de Shawinigan : Zachary Ouellet (Saint-Jean-de-Dieu)
  • 154e, Saguenéens de Chicoutimi : Félix Rioux (Saint-Jean-de-Dieu)
  • 161e, Olympiques de Gatineau : Zachary Blier (Matane)
  • 203e, Olympiques de Gatineau : Brendan St-Louis (Baie-Comeau)
  • 236e, Drakkar de Baie-Comeau : Francis Marois (Baie-Comeau)

L'Océanic a repêché deux gardiens, quatre défenseurs et sept attaquants. « Plusieurs sont des projets, mais il va y avoir de belles surprises parmi ces gars-là, croit Serge Beausoleil. Peut-être pas l'an prochain, mais dans les deux prochaines années. »

L'équipe était privée d'un choix de première ronde puisqu'Anthony DeLuca, échangé au printemps 2015, ne s'est jamais rapporté aux Voltigeurs de Drummondville.

D'après les informations de René Levesque

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec