•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accord sur la réforme du Code du travail en Finlande

Le premier ministre finlandais, Juha Sipilä
Le premier ministre finlandais, Juha Sipilä Photo: Lehtikuva Lehtikuva / Reuters
Reuters

Au terme d'une année de négociations jalonnées de grèves, le gouvernement finlandais de centre droit s'est entendu vendredi avec les partenaires sociaux sur une réforme du Code du travail, qui prévoit pour la première fois depuis un siècle un recul des droits des salariés.

Les principaux syndicats et le patronat ont donné leur aval à cette « dévaluation interne » qui a pour but de relancer les exportations et la compétitivité d'une économie stagnante.

Augmentation du temps de travail, gel des salaires pendant un an, hausse des cotisations retraite pour les salariés et baisse de celles des employeurs sont quelques-unes des mesures retenues.

« Aujourd'hui, en Finlande, nous écrivons l'histoire. Peu de pays sont capables de prendre une décision si difficile d'un commun accord » se félicite le premier ministre, Juha Sipilä, sur son blogue.

« Avec ces mesures, nous allons réduire considérablement le déficit de compétitivité avec la Suède et l'Allemagne », ajoute-t-il.

Son gouvernement a promis de compenser les sacrifices des salariés par des baisses d'impôt.

Un accord préliminaire avait été conclu en mars, mais les discussions se sont poursuivies par branche jusqu'à la date limite, qui était fixée ce vendredi.

International