•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les restaurateurs albertains lancent une campagne contre la hausse du salaire minimum

Mark von Schellwitz est le vice-président de Restaurants Canada dans l'ouest du pays.

Mark von Schellwitz est le vice-président de Restaurants Canada dans l'ouest du pays.

Photo : CBC

Radio-Canada

L'intention du gouvernement de l'Alberta de hausser le salaire minimum à 15 $ ne plaît pas à l'industrie de la restauration, qui vient de lancer une campagne en ligne pour demander à la province d'en repousser l'échéance.

Le gouvernement provincial commencera la semaine prochaine ses consultations pour faire passer le salaire minimum de 11,20 $ à 15 $ d'ici 2018.

Selon Restaurants Canada, l'économie de l'Alberta reste toutefois trop fragile pour se permettre d'augmenter les salaires des employés. L'organisation demande aussi l'instauration d'un taux horaire plus bas pour les salariés de moins de 18 ans, ainsi que le maintien du salaire actuel pour les serveurs de boissons alcoolisées.

Le gouvernement s'était engagé en 2015 à augmenter le salaire minimum de 50 % dans les trois ans suivants.

Trois recommandations de Restaurants Canada

  • Attendre que l'économie albertaine reprenne des forces avant d'augmenter le salaire minimum
  • Maintenir le salaire des serveurs de boissons alcoolisées à 10,80 $ plutôt que leur offrir le salaire minimum
  • Adopter un salaire minimum moins élevé pour ceux qui ont moins d'expérience en restauration ou qui ont moins de 18 ans

Une industrie trop fragile, selon Restaurants Canada

« Nos membres sont déjà en train de se battre pour survivre et maintenir les emplois dans des moments difficiles d'un point de vue de l'économie », a déclaré Mark von Schellwitz, le vice-président de Restaurants Canada pour l'ouest du pays. Il rappelle que les restaurateurs ont déjà réduit le nombre d'heures de leurs salariés, pour combler le manque à gagner de leurs commerces cette année.

Selon Mark von Schellwitz, le gouvernement ne doit pas faire le lien entre le salaire minimum et le revenu minimum requis pour vivre décemment.

La grande majorité des personnes qui travaillent avec le salaire minimum en restauration sont des adolescents. Ils sont jeunes et travaillent pour construire une expérience de travail.

Mark von Schellwitz, vice-président de Restaurants Canada pour l'ouest du pays

Il ajoute que le pourcentage des travailleurs à temps plein au salaire minimum en restauration reste très faible.

Selon les statistiques du gouvernement, 59 000 Albertains gagnent le salaire minimum, et 43 % d'entre eux travaillent à temps plein. Le gouvernement albertain commence ses consultations le 6 juin.

Restaurants Canada représente 4000 des 10 200 restaurants en Alberta. L'industrie de la restauration albertaine emploie plus de 150 000 Albertains, soit 7 % des emplois de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Emploi