•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les volleyeurs canadiens subissent une défaite douloureuse

Le Français Marc Schalk et les Canadiens Terence Martin et Steve Brinkman
Le Français Marc Schalk et les Canadiens Terence Martin et Steve Brinkman Photo: Getty Images / KAZUHIRO NOGI

Le Canada a subi une cinglante défaite de 17-25, 17-25 et 16-25 contre la France, jeudi, aux qualifications olympiques mondiales de volleyball masculin à Tokyo.

« La France est une des meilleures équipes dans ce tournoi et dans le monde. Elle possède probablement le meilleur niveau technique présentement dans le volleyball », a expliqué l'entraîneur-chef Glenn Hoag, qui n'a pas utilisé le Saskatchewanais Gavin Schmitt notamment.

Les hommes de Hoag affichent maintenant un dossier de deux gains et trois revers avec un total de sept points au classement.

La France (4-1) occupe le 2e rang avec 13 points, derrière la Pologne (5-0 et 12 points). Déjà, les Polonais, champions du monde, ont décroché leur billet à la suite de leur cinquième victoire en cinq matchs, jeudi, face au Venezuela.

L'Iran (3-1) et la Chine (2-2) devancent aussi le Canada, qui est 5e.

La formation canadienne terminera son tournoi contre le Japon, samedi, et la Chine, dimanche.

Quatre billets olympiques sont en jeu à Tokyo. Les quatre premiers seront assurés d'aller à Rio, mais une de ses quatre places est réservée pour la meilleure équipe d'Asie.

Bien au fait du talent de la France, Glenn Hoag a préféré reposer certains de ses meilleurs éléments en vue des deux derniers duels du week-end.

Ainsi, le Britanno-Colombien Gordon Perrin est venu en relève à Schmitt en première manche. Il n'a pas joué la deuxième, avant d'être partant à la troisième. Le Sherbrookois Nicholas Hoag, lui, n'a pas commencé la rencontre, mais il a sauté sur le terrain pour les deuxième et troisième manches.

« Nous manquons de patience et d'expérience contre une équipe comme la France », a ajouté Hoag, qui a toujours bon espoir de voir ses protégés se qualifier pour les Jeux olympiques de Rio.

Volleyball

Sports