•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La nouvelle friperie Recyk et Frip ouvre ses portes à Sept-Îles

La friperie de Sept-Îles
La friperie de Sept-Îles Photo: Evelyne Côté

Jour de grande première pour la nouvelle friperie Recyk et Frip de Sept-Îles qui accueille mercredi ses premiers clients.

Un texte d'Evelyne CôtéTwitterCourriel

Un sentiment de fierté habite les bénévoles qui ont travaillé d'arrache-pied pour offrir à nouveau un service de friperie aux personnes dans le besoin à la suite de la fermeture du Cintre en mars 2015.

C'est un effort collectif supporté par une trentaine de bénévoles, incluant les gens du conseil d'administration. 

Jean Caron, président de Recyk et Frip

L'organisme à but non lucratif a obtenu 200 000 $ en subventions, biens et services pour démarrer ses activités, en plus d'une caution de 450 000 $de la Ville de Sept-Îles pour le projet.

Le projet, c'est de pouvoir donner à la communauté une ressource qui vient en aide aux plus démunis et offrir un nouveau service à la population. 

Jean Caron, président de Recyk et Frip

L'instigatrice du projet, Huguette Jourdain, précise que le nouvel organisme a pu compter sur les dons de la population et des boutiques pour garnir les étalages de la friperie.

« Vous trouvez de tout : des choses pour bricoler, des luminaires, des valises et tout pour l'intérieur d'une maison. Pour les enfants, on a des beaux jouets », indique-t-elle.

La friperie, située à l'angle des rues Brochu et Maltais, sera ouverte de 10 h à 17 h le mardi, mercredi et vendredi ainsi que le jeudi de 13 h à 20 h.

Une chute à linge sera bientôt installée qui permettra aux gens de déposer leurs biens en tout temps.

Est du Québec

Société