•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pertes d'emplois chez TVA en région

scfp-tva-trois-rivieres

Les employés syndiqués des stations de TVA en région dénoncent les pertes d'emplois et la montréalisation de l'information.

Photo : ICI Radio-Canada/Daniel Ricard

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) s'inquiète des pertes d'emploi prévues dans les stations de TVA en région.

Le Groupe TVA a décidé de réaliser tous les bulletins télé à partir de Montréal ou Québec pour permettre la diffusion en haute définition.

Dans une conférence de presse tenue à Trois-Rivières mercredi matin, le syndicat a déploré que TVA profite de cette modernisation pour abolir des postes ou diminuer les heures de certains employés.

La station de Trois-Rivières est la première touchée par cette mesure. Cinq postes sont affectés :

  • 3 postes abolis (1 temps plein et 2 temps partiels)
  • 2 postes à temps plein transformés en postes à temps partiel

Le même genre de changements se produira sous peu dans les régions de Sherbrooke, de Rimouski et du Saguenay, selon le syndicat.

En avril, le Groupe TVA a annoncé la fermeture de sa chaîne Argent et la réorganisation de l'Agence QMI, entraînant la suppression d'une vingtaine d'emplois.

Les stations régionales occupent une place importante, dit Groupe TVA

Dans un communiqué diffusé mercredi, Groupe TVA a tenu à préciser que seulement certaines activités de mise en ondes seront faites à partir de Québec ou de Montréal.

La direction réitère que les bulletins de nouvelles régionales de ses stations de Rimouski, Sherbrooke, Trois-Rivières et Chicoutimi ne seront pas relocalisés à Montréal. Les choix éditoriaux, la cueillette de l'information, le montage et la lecture de nouvelles sont des fonctions qui demeureront en région.

Groupe TVA emploie plus de 225 personnes à Rimouski, Sherbrooke, Trois-Rivières et Chicoutimi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !