•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inscriptions en immersion française en hausse en Saskatchewan

Les programmes d'immersion française sont de plus en plus populaires en Saskatchewan.

Les programmes d'immersion française sont de plus en plus populaires en Saskatchewan.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les programmes d'immersion française se portent bien en Saskatchewan, selon Canadian Parents for French (CPF). Des données de l'organisme montrent que les inscriptions ont augmenté de 2 % en cinq ans, pour atteindre 12 300 élèves en 2014.

La présidente de la division saskatchewanaise de CPF Marie-Anne Corrigal explique qu'il y a une forte demande pour des enseignants de français langue seconde partout au pays. Selon elle, la rétention des enseignants dans les plus petits centres demeure un défi.

Elle espère que les nouveaux enseignants titulaires du baccalauréat en éducation de la Cité universitaire francophone de l'Université de Regina décideront de rester dans la province.

C'est parfois difficile de garder les enseignants dans les plus petites villes, c'est ça qu'on voit.

Une citation de :Marie-Anne Corrigal, présidente de Canadian Parents for French Saskatchewan

Mme Corrigal estime que repousser le début de l'immersion de la première à la deuxième année n'est pas une solution pour composer avec la hausse de la demande. « On voit que les meilleurs résultats pour les élèves c'est de commencer en maternelle ou en première année et de ne pas retarder [l'immersion] », souligne-t-elle.

Elle rappelle que c'est aussi au gouvernement et aux divisions scolaires de la province de mettre en place un plan d'action pour faire face à la hausse des inscriptions dans les programmes d'immersion.

Près de 70 écoles offrent des programmes d'immersion en Saskatchewan.

Avec les informations de Jessica Hébert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !