•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget provincial déficitaire : craintes de compressions en éducation

Des signes de dollars placés en domino

Des signes de dollars placés en domino

Photo : Istock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À la veille du dépôt du budget provincial, la présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) craint que le secteur de l'éducation subisse les contrecoups des compressions en raison du déficit prévu de plus de 259 millions de dollars.

« En éducation, ce qu'on espère, c'est que le gouvernement ne sera pas assez mal pris pour aller piger dans l'argent fédéral pour combler des trous au niveau provincial. »

— Une citation de  Françoise Sigur-Cloutier, présidente, ACF

Le jour du discours du Trône, le vice-premier ministre de la Saskatchewan Don McMorris avait dit que le gouvernement chercherait à « améliorer l'efficience » que ce soit dans le domaine de la santé, de l'éducation ou dans l'offre de quelconques services gouvernementaux.

Prudence du côté de l'Association des conseils scolaires de la Saskatchewan. Sa présidente espère que le gouvernement aura à cœur l'avenir des jeunes.

Connie Bailey se dit tout de même « prête à travailler avec les partenaires en éducation, incluant le ministère, pour trouver des moyens de rendre plus efficace le système d'éducation. »

Le directeur pour les Prairies de la Fédération canadienne des contribuables, Todd MacKay, estime qu'il est raisonnable de couper dans les dépenses au besoin.

Selon lui, il est toutefois primordial que le gouvernement de la Saskatchewan trouve une façon de faire des économies tout en maintenant les services aux citoyens.

Système de gouvernance scolaire

Le ministre de l'Éducation Don Morgan affirme qu'il a rencontré mardi matin des représentants de l'Association des Conseils scolaires de la province.

Lundi, l'Association a dit craindre que des changements importants soient apportés par la province au système de gouvernance scolaire, et ce, sans consultation préalable avec ses membres élus.

À l'Assemblée législative, le ministre Morgan a précisé que pour tout changement apporté, il entend collaborer avec les conseils scolaires de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !