•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'immersion française prend fin à Haida Gwaii

Le vestiaire d'une école de maternelle

Le vestiaire d'une école de maternelle

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le programme d'immersion française de l'école élémentaire Sk'aadgaa Naay dans l'archipel de Haida Gwaii, en Colombie-Britannique, ne sera plus proposé aux élèves de 1re année à la rentrée 2016.

Les enfants déjà inscrits dans le programme pourront continuer de le suivre jusqu'en 6e année. La commission scolaire locale, qui a pris cette décision sans consultation publique, évoque le déclin du nombre d'enfants y étant inscrits.

La présidente du comité des parents de la commission scolaire Haida Gwaii, Christine Martynuik, estime par contre que « même les enfants dans de petites communautés comme la nôtre doivent avoir le droit à la meilleure éducation possible ».

Deux autres parents, Peter Lake et Andrea Wilhelm, affirment dans une plainte adressée au Bureau de l'ombudsman de la Colombie-Britannique que des membres du conseil d'administration de la commission scolaire souhaitent voir uniquement le Haida comme langue seconde à l'école élémentaire.

Les parents notent que les enseignants de la langue Haida à l'école soutiennent toutefois le maintien du français, car l'apprentissage des deux langues profite aux enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !