•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'après-Lac-Mégantic : le BST reste préoccupé

La sécurité ferroviaire doit encore être améliorée, selon le BST
Radio-Canada

Trois ans après la tragédie de Lac-Mégantic, le nombre d'incidents impliquant des trains ou de l'équipement ferroviaire qui partent à la dérive a augmenté. Une situation « totalement inadmissible » dénoncée par l'Union des municipalités du Québec (UMQ), bien déterminée à renverser la vapeur.

En 2015, le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), qui agit comme chien de garde en matière de transports, a dénombré 42 incidents du genre, rapporte le Globe and Mail.

Un chiffre supérieur aux 30 incidents rapportés l'an dernier et à la moyenne annuelle de 36 incidents des cinq dernières années.

Cette hausse inquiète le BST, qui juge insuffisante la réponse du ministère pour renforcer les mesures de sécurité à la suite de la tragédie ferroviaire qui a fait 47 victimes en juillet 2013, en plus de détruire une partie du centre-ville.

« J'ai été même surpris et troublé d'apprendre qu'il y a eu une augmentation du nombre de trains à la dérive », a renchéri le président de la Commission de la sécurité publique de l'UMQ, Michel Angers, en entrevue à ICI RDI. « Je suis sans mots, presque, pour dénoncer cette situation. »

« On n'a peut-être pas appris grand-chose », déplore-t-il.

M. Angers, également maire de Shawinigan, se demande en outre s'il existe d'autres cas de trains partis à la dérive qui n'ont pas été répertoriés.

Est-ce qu'on pourrait augmenter ces fameuses sanctions pour faire en sorte que les entreprises qui sont prises en défaut vont se faire taper sur les doigts? Je le pense.

Michel Angers, président de la Commission de la sécurité publique de l'UMQ

« Je pense aussi que Transports Canada a un rôle beaucoup plus important [à jouer] », mentionne-t-il, estimant qu'il faut « augmenter la surveillance et s'assurer que cela ne se reproduise plus ». Une responsabilité accrue qui passerait selon lui par l'ajout de personnel.

M. Angers, qui a rencontré le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, se montre cependant optimiste. « Je pense que le gouvernement actuel est vraiment désireux de vouloir renforcer la sécurité, s'assurer qu'on soit mieux informé », dit-il.

https://www.radio-canada.ca/sujet/lac-megantic Consultez notre section spéciale

Les municipalités doivent mettre de la pression sur le fédéral

N'empêche, l'UMQ continuera de faire des pressions pour en arriver aux « plus hauts standards de sécurité », avertit M. Angers.

Il croit que les municipalités « ont un rôle important à jouer ». « On veut être des partenaires à part entière des gouvernements du Québec et du Canada et aussi des compagnies ferroviaires pour l'amélioration de la sécurité, explique-t-il. On veut être informé de ce qui se passe chez nous, informé des matières dangereuses qui circulent sur notre territoire pour qu'on soit capable d'adapter nos mesures d'urgence. »

« Il faudra que, par la voix de l'Union des municipalités, la Fédération canadienne des municipalités, la Fédération québécoise des municipalités, que toutes les associations se serrent les coudes, se mettent ensemble pour réclamer plus de sécurité sur nos voies ferrées, conclut-il. Il en va, comme on s'en rappelle malheureusement, de la vie de plusieurs citoyens. »

Dans son rapport sur le drame de Lac-Mégantic, rendu en août 2014 (Nouvelle fenêtre), le BST concluait que le gouvernement fédéral avait failli à sa tâche d'assurer la sécurité du public.

Suivi des recommandations du BST

  • Transports Canada doit jouer un rôle plus actif à l'égard des systèmes de gestion de la sécurité des compagnies ferroviaires, en s'assurant non seulement qu'ils existent, mais qu'ils fonctionnent et qu'ils sont efficaces : PARTIELLEMENT SATISFAISANT
  • Les compagnies ferroviaires canadiennes doivent mettre en place des moyens de défense physiques additionnels pour empêcher les trains de partir à la dérive : PARTIELLEMENT SATISFAISANT
  • Des plans d'intervention d'urgence doivent être élaborés lorsque de grandes quantités d'hydrocarbures liquides, comme le pétrole, sont acheminés : ENTIÈREMENT SATISFAISANT
  • Les compagnies ferroviaires devraient procéder à la planification stratégique des itinéraires et améliorer l'exploitation de tous les trains qui transportent des marchandises dangereuses : INTENTION SATISFAISANTE
  • Des normes de protection renforcées doivent être mises en place pour les wagons-citernes de catégorie 111 : INTENTION SATISFAISANTE.

Estrie

Société