•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lisée veut redonner à la Caisse de dépôt son mandat d'origine

Le député de Rosemont, Jean-François Lisée
Jean-François Lisée veut que la Caisse de dépôt s'implique davantage dans le développement économique du Québec. Photo: Radio-Canada

Le candidat à la chefferie du Parti québécois Jean-François Lisée veut redonner à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) son double mandat originel. Un PQ dirigé par M. Lisée présenterait ainsi une demande de modification afin qu'elle redevienne un agent de développement économique pour la province.

Jean-François Lisée rappelle que le gouvernement de Jean Lesage avait donné, dans les années 1960, une double mission à la CDPQ, soit générer des rendements intéressants afin d'assurer la pérennité du bas de laine des Québécois et investir dans l'économie du Québec afin d'en favoriser le développement dans chacune des régions.

« Je veux faire en sorte que la Caisse de dépôt et placement du Québec puisse davantage être un acteur de notre développement économique et social », a déclaré M. Lisée en conférence de presse devant les bureaux de la Caisse.

Je propose d'ajouter, d'enrichir cette mission en demandant à la Caisse d'avoir un mandat de développement économique national, régional et structurant pour les filières économiques du Québec.

Jean-François Lisée

M. Lisée a souligné la symbolique du choix du lieu de sa première proposition économique, effectuée devant l'édifice qui porte désormais le nom de l'ancien premier ministre Jacques Parizeau.

M. Lisée a mentionné que c'est sous Jean Charest, en 2004, que la mission de la Caisse a changé. Le gouvernement libéral avait mis en veilleuse, à l'époque, l'aspect développement économique de la province pour insister davantage sur le mandat de rentabilité. « [Cette décision] a pavé la voie à la pire période de la Caisse de notre histoire avec une perte de 38 milliards de dollars, parce qu'ils avaient mal placé l'argent des Québécois en essayant de faire un rendement maximal avec le papier commercial », a expliqué M. Lisée.

On demanderait à la Caisse d'être plus proactive dans sa recherche d'investissements dans les PME dans les régions du Québec.

Jean-François Lisée

Le député de Rosemont souhaite également que la CDPQ joue un rôle accru pour attirer et retenir sièges sociaux au Québec afin d'éviter la répétition des scénarios ayant mené à la vente du Cirque du Soleil, de Rona et des Rôtisseries St-Hubert, notamment.

Il propose entre autres que le ministère de l'Économie effectue une veille des principaux sièges sociaux québécois afin de prévenir leur vente à des intérêts étrangers.

Il suggère également à la CDPQ d'ouvrir un guichet permettant aux Québécois d'investir des sommes dans la Caisse, par l'intermédiaire de fonds à moyen et long terme.

Politique