•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Geneviève Lalonde se rapproche de son rêve olympique

Geneviève Lalonde a réalisé sa meilleure marque personnelle sur 1 mille lors d'une course à New York.
Geneviève Lalonde a réalisé sa meilleure marque personnelle sur 1 mille lors d'une course à New York. Photo: Athlétisme NB
Radio-Canada

Geneviève Lalonde a établi une nouvelle marque canadienne dans l'épreuve du 3000 m steeple en fin de semaine en Oregon. Mais il lui reste encore une étape avant d'obtenir son laissez-passer pour les Jeux olympiques de Rio.

Un texte de Luc LapointeTwitterCourriel

« Il y a des essais canadiens en juillet et on aura alors les résultats de l'équipe officielle. Il faut que je termine parmi les deux premières pour garantir ma qualification pour les JO », a raconté l'athlète acadienne à l'émission Le Réveil.

« Je me sens en bonne forme et je suis prête à avancer et aller à Rio. La course en fin de semaine était très rapide. J'ai regardé sur l'écran et j'ai vu que j'avais terminé au 10e rang. Je me suis tournée vers mes coéquipières et j'ai compris que j'avais battu ce record », a précisé Geneviève Lalonde.

L'athlète de Moncton se prépare donc en vue des Championnats canadiens. Puis, ce sera les Olympiques.

Je vais m'amuser et je vais continuer à faire ce que je fais. Je veux vivre ma vie comme je la vis et je vais continuer à manger du chocolat!

Geneviève Lalonde

Rêve près de la réalité

Geneviève Lalonde se souvient qu'il n'y a pas si longtemps, elle courait ailleurs que sur une piste d'athlétisme.

« C'est le rêve d'une petite fille qui court dans les champs autour de l'Université de Moncton, d'une petite fille qui court vers les balançoires à l'école Sainte-Bernadette. Je suis toujours cette petite fille qui aime courir. C'est ce qui me garde et qui me motive de jour en jour. Si on n'avait pas cette joie de vivre, c'est sûr que je ne serais pas dans le sport. Les Olympiques, c'est quelque chose de grandiose, mais c'est avant tout la passion pour le sport qui me permet de continuer à faire ce que je fais. »

Geneviève Lalonde ajoute qu'à l'approche des Championnats canadiens, le niveau d'intensité augmente. Mais elle ne s'en fait pas outre mesure.

« On apprend à ne pas être stressé et c'est cette motivation qui me garde alerte », conclut l'athlète de Moncton.

Acadie

Sports