•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La francophonie fêtée en grand à Victoria

La francophonie célébrée en grand format à Victoria
La francophonie célébrée en grand format à Victoria Photo: Sophie Rousseau/ICI Radio-Canada
Radio-Canada

La Société francophone de Victoria a lancé en grand son 19e Festival de la francophonie, marquant du même coup les 75 ans de l'organisme.

Pour la première fois, le festival francophone de la capitale a lieu en mai plutôt qu'au mois de mars, dans l'espoir d'avoir du beau temps pour les festivités extérieures. Le soleil n'a pas été de la partie, contrairement aux nombreuses associations francophones de la province.

Le 19e Festival francophone de VictoriaLe 19e Festival francophone de Victoria Photo : Sophie Rosseau/ICI Radio-Canada

La radio communautaire, des artisans et des pâtissiers francophones étaient à la place du centenaire au centre-ville où le festival s'est amorcé par une session de danse zumba.

Des concerts de jeunes artistes francophones de Victoria et Vancouver ont au lieu, ainsi que des activités pour les enfants. Pour la première fois, deux terrains de pétanque ont accueilli les amateurs, à côté de la buvette qui servait du pastis.

Une doyenne ravie des progrès accomplis

Le Festival marque aussi les 75 ans de la Société francophone de Victoria. Parmi ceux qui seront honorés, l'octogénaire Marie Robillard qui incarne la lutte que les francophones ont dû mener pour obtenir des écoles françaises en Colombie-Britannique et à Victoria.

Les enfants de Marie Robillard sont allés à l'école en anglais, faute d'écoles en français, mais Marie Robillard se dit très fière des progrès accomplis. « C'est incroyable, je ne pouvais pas m'imaginer tout le progrès qu'on a fait. Avec les écoles françaises et les écoles d'immersion, c'est comme blanc et noir », se réjouit-elle.

Quand je suis arrivé, c'était tellement anglais la Colombie-Britannique. Surtout Victoria, mais maintenant c'est formidable.

Marie Robillard

Aujourd'hui, elle rencontre souvent des gens qui lui adressent la parole en français parce qu'ils ont fait l'école d'immersion. « C'est formidable, je suis émerveillée », dit-elle.

La doyenne de la Société francophone est aujourd'hui particulièrement fière de sa petite fille, finissante de l'École Victor Brodeur du conseil scolaire francophone, et qui entame aujourd'hui son doctorat.

Samedi soir, un gala de retrouvailles rassemblera par ailleurs les anciens élèves de l'École Victoire Brodeur, qui célèbre 25ans de soirées de finissants.

Le festival de la francophonie de Victoria se poursuit dimanche à la place du centenaire.

Du pastis pour célébrer la francophonie à VictoriaDu pastis pour célébrer la francophonie à Victoria Photo : Sophie Rousseau/ICI Radio-Canada

Colombie-Britannique et Yukon

Francophonie