•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement fédéral affiche un déficit pour l'exercice 2015-16

L'agriculture, un secteur essentiel de l'économie canadienne

L'agriculture, un secteur essentiel de l'économie canadienne

Photo : iStock

La Presse canadienne

Le gouvernement fédéral a affiché un déficit conforme aux prévisions contenues dans son budget du printemps, les revenus des particuliers et des sociétés ayant diminué en mars.

D'après ses estimations préliminaires, le ministère des Finances a indiqué vendredi que l'exercice financier clos à la fin mars s'était soldé par un déficit de 2 milliards $. Cependant, ce calcul ne tenait pas compte des rajustements de fin d'exercice et de l'initiative gouvernementale de 3,7 milliards de dollars pour bonifier les prestations des anciens combattants.

Le budget du gouvernement libéral avait misé ce printemps sur un déficit de 5,4 milliards de dollars pour l'exercice 2015-16.

Les résultats finaux ne seront pas connus avant l'automne, mais le ministère des Finances a indiqué que les chiffres dévoilés étaient « conformes dans l'ensemble » aux projections du budget.

Désaccord sur l'état des comptes

Ce nouveau rapport va vraisemblablement alimenter le débat sur l'état des comptes laissés par le précédent gouvernement. Les conservateurs soutiennent qu'Ottawa était en voie d'enregistrer un léger excédent en 2015-16, ce qu'ont nié les libéraux après avoir pris le pouvoir à l'automne.

Dans leur budget présenté en mars, les libéraux ont prévu que le gouvernement fédéral afficherait 6 déficits budgétaires annuels consécutifs, y compris un déficit de 29,4 milliards de dollars pour l'exercice 2016-17, en raison des milliards de dollars à être dépensés pour soutenir la croissance économique du pays.

Pour le mois de mars, le gouvernement a affiché un déficit de 9,4 milliards de dollars par rapport à celui de 3 milliards du même mois l'an dernier.

Les revenus du gouvernement ont diminué de 5 milliards à 24,1 milliards en mars. Les rentrées d'impôt sur le revenu des particuliers ont reculé de 1,1 milliard de dollars, soit 9,4 %, tandis que celles sur le revenu des sociétés ont cédé 2,1 milliards, soit 37,3 %. Ces baisses ont en partie été contrebalancées par une hausse de 500 millions de dollars, ou 15 %, des taxes et des droits d'accise.

Les dépenses des programmes ont augmenté de 1,3 milliard de dollars à 31,5 milliards, tandis que les frais de la dette publique ont progressé de 100 millions.

Pour l'ensemble de l'exercice, les revenus du gouvernement ont totalisé 289,6 milliards de dollars, une hausse de 10,6 milliards par rapport à l'exercice précédent, tandis que les dépenses des programmes ont augmenté de 16,6 milliards, à 266 milliards de dollars.

Les frais de la dette publique pour l'exercice ont reculé de 1,1 milliard à 25,5 milliards de dollars.

Économie