•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les renards arctiques sont des « ingénieurs de l’écosystème »

Un renard arctique avec l'oeuf d'une oie blanche dans la bouche.
Un renard arctique avec l'oeuf d'une oie blanche dans la bouche. Photo: Centre d'études nordiques
Radio-Canada

Les activités des renards arctiques créent des jardins autour de leurs tanières dans la toundra, selon des biologistes de l'Université du Manitoba qui travaillent près de Churchill.

Les chercheurs ont découvert que presque trois fois plus de végétation pousse autour des tanières des renards arctiques qu'ailleurs dans la toundra, car elle est engraissée par leurs excréments et ce qui reste de leurs proies.

Dans un article publié ce printemps dans la revue académique Scientific Reports, les biologistes James Roth, John Markham, Tazarve Gharajehdaghipour et Paul Fafard qualifient les renards arctiques « d'ingénieurs de l'écosystème » parce que leurs tanières permettent à des dunes d'herbes vertes, des saules et des fleurs sauvages de pousser.

Ces plantes attirent à leur tour des herbivores comme les caribous, les lemmings et les lièvres, tandis que les restes d'oies tués par les renards attirent des charognards comme les ours polaires, les loups, les goélands et les corbeaux.

L'effet combiné de tous ces animaux près des tanières augmente la quantité de nutriments qui y nourrit la toundra, explique James Roth, un biologiste de l'Université du Manitoba qui étudie les interactions des renards arctiques avec d'autres animaux depuis 1994.

Une prise aérienne près de Churchill au Manitoba, des jardins autour des tanières de renards arctiques.Une prise aérienne près de Churchill au Manitoba, des jardins autour des tanières de renards arctiques. Photo : Jackie Verstege

« C'est vraiment frappant! En août, ces tanières forment une tache verte foncée visible à plus d'un kilomètre », a déclaré M. Roth dans une interview.

Celui-ci note qu'il y'a environ 100 terriers de renards dispersés le long de la côte de la baie d'Hudson, de Cape Churchill jusqu'au sud de la rivière Broad dans le parc national Wapusk.

Selon lui, certaines tanières sont utilisées depuis plus de cent ans, car il est difficile de creuser dans le pergélisol et les renards ont donc tendance à les réutiliser.

Il y a environ 100 terriers de renards dans le parc national Wapusk.Il y a environ 100 terriers de renards dans le parc national Wapusk. Photo : iStockphoto

Selon les informations recueillies par Bartley Kives, journaliste à CBC

Manitoba

Animaux