•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Uber se lance dans la livraison de repas à Edmonton

Edmonton est la troisième ville canadienne, après Toronto et Ottawa, à avoir accès à l'application UberEATS.

Edmonton est la troisième ville canadienne, après Toronto et Ottawa, à avoir accès à l'application UberEATS.

Photo : ICI Radio-Canada / Uber

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après Toronto et Ottawa, Edmonton est la troisième ville au pays où l'entreprise américaine se lance dans la livraison de repas.

Un texte de Stéphanie RousseauTwitterCourriel

Alors qu'Uber n'a toujours pas l'autorisation légale de faire du transport de passagers à Edmonton, l'entreprise américaine a annoncé mercredi qu'elle met en place un service de livraison de repas dans la capitale albertaine.

Le service UberEats permet aux clients de commander des repas dans une quarantaine de restaurants de la métropole à l'aide d'une application mobile.

Des services similaires existent déjà à Toronto et à Ottawa.

En mars, Uber a suspendu son service de transport de passagers à Edmonton en attendant que des règles provinciales soient adoptées pour permettre de régulariser les activités de l'entreprise, cela après que la province eut refusé que les chauffeurs d'Uber fassent affaire sans permis commercial.

Le ministre des Transports de l'Alberta, Brian Mason, a annoncé en début d'année que le gouvernement travaillait à établir un cadre juridique pour Uber. Celui-ci devrait être prêt le 1er juillet. Il imposera vraisemblablement aux conducteurs d'Uber qui transportent des passagers de détenir un permis de conduire de classe 4, de se procurer une assurance commerciale adaptée à ce service et d'obtenir une vérification de leur dossier criminel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !