•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sables bitumineux, grands pollueurs en Amérique du Nord, selon une étude

Les chercheurs ont suivi les particules de pollution dans l'air pour récolter leurs données.

Les chercheurs ont suivi les particules de pollution dans l'air pour récolter leurs données.

Photo : Environment and Climate Change Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les sables bitumineux de l'Alberta sont l'un des plus gros pollueurs de l'air en Amérique du Nord par rapport à un certain type de particules, selon une récente étude du journal Nature.

D'août à septembre 2013, une équipe de chercheurs a fait une vingtaine de trajets en avion au-dessus de la région productrice des sables bitumineux pour mesurer le niveau de certaines particules fines de pollution, les aérosols organiques secondaires. Ces fines particules peuvent causer le cancer du poumon ainsi que des problèmes cardiaques, comme de l'asthme, d'après l'Organisation mondiale de la santé.

Selon les données récoltées, les sables bitumineux de l'Alberta produisent quotidiennement de 45 à 84 tonnes de ces particules. Ces chiffres sont comparables aux émissions de la grande région de Toronto, la plus grande métropole du Canada.

La production d'aérosols organiques secondaires doit être prise en considération pour évaluer l'impact environnemental des installations actuelles et celles prévues de sables bitumineux.

Une citation de :Les chercheurs dans leur étude

Les projets d'extraction de pétrole lourd autour du globe risquent également de polluer davantage l'air, soulignent les chercheurs.

Cette étude fait partie d'un projet environnemental conjoint entre le Canada et l'Alberta sur l'impact des sables bitumineux sur la biodiversité, l'eau et la qualité de l'air, lancé en 2012.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !