•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

21 arrestations dans une affaire de fraude de grands-parents

Opération policière frappant un réseau spécialisé en fraude de type «grands-parents».
Opération policière frappant un réseau spécialisé en fraude de type «grands-parents». Photo: Simon-Marc Charron
La Presse canadienne

Une opération policière visant des fraudeurs qui sévissaient auprès de personnes âgées a mené à l'arrestation de 21 individus, mercredi, dans la région de Montréal.

Plusieurs de ces personnes doivent comparaître jeudi au tribunal sous des accusations de fraude de plus de 5000 $, de recel de plus de 5000 $ et de complot, a indiqué le commandant Michel Leduc, du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).

Les personnes arrêtées sont soupçonnées d'avoir été impliquées dans un réseau de fraude de type « grands-parents ». Dans ce genre d'arnaque, une personne contacte un aîné en se faisant passer pour un neveu ou un petit-fils qui a eu un accident de voiture en étant en état d'ébriété, et qui a été arrêté. Il demande alors que de l'argent lui soit envoyé pour ne pas avoir de dossier criminel. Puis une autre personne du réseau, qui se fait passer pour un avocat, donne des indications à la personne âgée pour verser la somme et faire tomber les chefs d'accusation.

Selon le commandant Leduc, le montant total de la fraude atteindrait 2,5 millions de dollars depuis 2014 pour 500 dossiers qui font partie de l'enquête.

Pour nous, c'est une des plus importantes rafles menées jusqu'à maintenant au Québec et au pays dans ce type de matière de fraude.

Michel Leduc, commandant au SPVM

Environ 350 de ces 500 dossiers proviennent de Montréal, 80 de la Sûreté du Québec, 30 de Laval et 30 de Longueuil.

Les arrestations ont été effectuées dans la grande région métropolitaine où plusieurs perquisitions ont été réalisées à Montréal, Laval et Repentigny.

Le commandant Leduc s'est dit particulièrement fier d'avoir réussi à viser les têtes dirigeantes, dont une vient de l'Italie. « C'est un excellent travail de mes enquêteurs. C'est un dossier qui n'est pas facile. C'est assez rare dans ce genre de dossier qu'on peut remonter jusqu'à la tête dirigeante », a-t-il commenté.

Des enquêteurs du SPVM ont participé à l'opération en collaboration avec la Sûreté du Québec, le Service de police de l'agglomération de Longueuil et le Service de police de Laval, créant une équipe spéciale.

Le commandant Leduc encourage les personnes victimes de telles arnaques à porter plainte.

Il note que, selon les autorités canadiennes en la matière, seulement 5 % des gens portent plainte dans ce genre de dossier.

Quelques consignes de sécurité

Le policier donne quelques consignes de sécurité à ceux qui sont ainsi contactés par un soi-disant proche au sujet de circonstances urgentes :

  • posez quelques questions personnelles pour vérifier l'identité de la personne, comme la ville dans laquelle il est né, par exemple;
  • demandez-lui un numéro de téléphone pour le joindre;
  • vérifiez auprès d'autres membres de la famille pour voir s'il est vrai que le neveu en question se trouve à l'extérieur de la ville et a eu un accident.

Justice et faits divers