•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour la première Semaine québécoise du camping!

Camping

Photo : iStock / RoschetzkyIstockPhoto

Radio-Canada

La première édition de la Semaine québécoise du camping, une initiative de Camping Québec et de la Fédération québécoise de camping et de caravaning (FQCC), commence aujourd'hui dans l'ensemble des régions du Québec.

Toute la semaine, différentes activités, telles que des conférences, des journées découvertes et des ateliers, sont organisées partout au Québec. 

« Le but, c'était de parler camping pendant toute la semaine et de lancer les hostilités de la saison, d'être prêt pour la saison de camping », lance d'emblée Simon Tessier, président-directeur général de Camping Québec, qui regroupe 713 membres sur les 870 terrains de camping enregistrés au Québec.

Aussi, pour faire découvrir cette activité, près de 300 terrains de camping, dont 5 de la région, offriront deux nuits pour 50 $ la fin de semaine du 27 et 28 mai.

Campings de l'Abitibi-Témiscamingue qui participent à la promotion « 2 nuits pour 50$ »

  • Camping Kanasuta de Rouyn-Noranda
  • Camping La Bannik de Duhamel-Ouest
  • Camping Le Nid d'Aigle de Val-d'Or
  • Camping Le P'tit Paradie de St-Eugène-de-Guigues
  • Camping Le Relais Lac-Boyer de Val-d'Or
CampingAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Camping en famille

Photo : ICI Radio-Canada/Marie-Eve Maheu

Une activité pour les 7 à 77 ans

La Fédération québécoise de camping et de caravaning note d'ailleurs un engouement croissant pour le camping, qu'il soit pratiqué en tente, en tente-caravane, en autocaravane, ou encore en prêt-à-camper. 

« C'est une activité qui est en progression depuis plusieurs années, explique la directrice des communications de la FQCC, Louise Gagnon, qui cite au passage le constat d'une étude réalisée avec Camping Québec qui stipule qu'un Québécois sur quatre possède une tente. Les chiffres de Tourisme Québec démontrent aussi que c'est une branche qui est en développement. »

Des adeptes de camping, il y en a de tous les âges, tant dans la vingtaine et des jeunes familles que des gens qui sont à la retraite ou à la préretraite. Ce mode de voyage combine plusieurs aspects intéressants, dont la proximité de la nature et la liberté dans les déplacements.

Louise Gagnon, directrice des communications de la FQCC
Camping en famille au nord de l'OntarioAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Camping en famille au nord de l'Ontario

Photo : Élyse Allard, ICI Radio-Canada

Le président-directeur général de Camping Québec, s'il note une certaine stabilisation de l'industrie après la forte croissance des 10 dernières années, reste tout de même confiant. 

On est plein d'espoir pour cette saison avec la faiblesse du dollar et on espère que la météo sera au rendez-vous, comme ça a été le cas pour cette longue fin de semaine.

Simon Tessier, président-directeur général de Camping Québec

Une industrie à l'affût des tendances

Pour continuer à séduire autant d'adeptes, les propriétaires de terrains de camping doivent cependant être à l'affût des tendances. Simon Tessier note d'ailleurs que les besoins des touristes évoluent rapidement et qu'il faut demeurer à l'affût des tendances.

Les yourtes flottantes du site Aux quatre vents, à Carleton-sur-MerAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les yourtes flottantes du site Aux quatre vents, à Carleton-sur-Mer

Photo : Aux quatre vents

« Depuis 3 ou 4 ans, le prêt-à-camper a pris la pôle position comme tendance lourde, indique-t-il. Plusieurs campings ont ajouté des unités de prêt-à-camper, que l'on parle de roulottes, de yourtes, de cabines, de chalets, des tentes de type Huttopia. On a même vu des bulles apparaître, des campements dans les arbres. Et qui sait ce qu'elles nous réservent. »

Mais on surveille un peu ce qui se passe du côté des États-Unis, en Europe, pour voir s'il n'y aurait pas d'autres innovations qu'on pourrait apporter ici au Québec.

Simon Tessier, président-directeur général de Camping Québec

Louise Gagnon note de son côté que certains investissements, qui peuvent sembler être des détails, sont en réalité des incontournables. 

« C'est régulier de trouver sur les terrains de camping la connexion wi-fi, parce que les campeurs s'en passent mal, assure-t-elle. Parce que [lorsqu'ils] font des recherches au niveau touristique, c'est toujours Internet qu'ils utilisent. Donc, plusieurs terrains de camping ont dû se doter d'un réseau sans fil. »

Tablette électroniqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des jeunes dans un camping jouent avec leur tablette électronique

Photo : ICI Radio-Canada

Écoutez les capsules réalisées par ICI Mauricie / Centre-du-Québec pour un camping réussi : 

À vos marques, prêts... campez!

Abitibi–Témiscamingue

Sports et loisirs