•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tourisme d'aventure s'impose en Gaspésie

Canotage en rivière

Canotage en rivière

Photo : ICI Radio-Canada/Léa Beauchesne

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Symposium de plein air de Gaspé se déroule jusqu'à vendredi. Les professionnels du milieu s'y rencontrent et tous constatent que le tourisme d'aventure est devenu une industrie des plus florissantes.

La Gaspésie compte plus d'une trentaine d'entreprises en tourisme d'aventure. Une tendance mondiale qui s'implante aussi dans la péninsule.

« On a des institutions de formation, il y a des jeunes qui sortent de là, indique l'entrepreneur Jeffrey Samuel Bond. Il y a des entrepreneurs qui sont issus aussi de ces programmes qui développent. »

Jeffrey Samuel Bond, l'instigateur du Symposium du plein air.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jeffrey Samuel Bond, l'instigateur du Symposium du plein air.

Photo : ICI Radio-Canada/Léa Beauchesne

Formé comme guide d'aventure, Jeffrey Samuel Bond est aussi l'instigateur du Symposium du plein air, un événement qui contribue à l'essor de l'industrie à la mise en valeur de son coin de pays.

« C'est se positionner, espérons-le, comme étant dans les leaders, explique-t-il. La formation c'est aussi l'un des objectifs du Symposium. Si on devient très très professionnels dans chacune des disciplines, c'est sûr qu'on positionne la région comme étant un pôle de connaissance du secteur. »

Tout ça fait en sorte que pour les jeunes arrivants, en termes de qualité de vie, on a un méchant beau coin. Je termine mon boulot, bien je peux aller pagayer si ça me tente. Je peux aller faire une descente de ski l'hiver [ou] une descente de vélo de montagne.

Une citation de :Jeffrey Samuel Bond, entrepreneur et instigateur du Symposium
Le Symposium se poursuit jusqu'à vendrediAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Symposium se poursuit jusqu'à vendredi

Photo : ICI Radio-Canada/Léa Beauchesne

Mesures de sécurité resserrées

Pour l'étudiant Thomas-René Dupont, le Symposium est l'occasion de mettre en pratique un projet de canot à caractère historique sur la rivière York élaboré en classe.

« Faut vraiment des formations pour être reconnus, de plus en plus, constate-t-il. Ce qui n'était pas le cas avant. Maintenant, c'est différent. Il y a des incidents qui sont survenus, alors les mesures de sécurité se sont resserrées. »

Pour sa part, Jeffrey Samuel Bond espère voir augmenter la rémunération des guides. « Un de mes guides fait du kayak de mer l'été chez nous, il va être guide de raft le printemps, va partir parfois à l'extérieur, guide de motoneige. Donc tout ça va lui permettre de combler l'année au complet », démontre-t-il.

Plus de 150 professionnels et néophytes participent aux différentes activités et formations du Symposium.

D'après le reportage de Léa Beauchesne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec