•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergie marémotrice en N.-É. : la première hydrolienne est enfin prête

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
L'hydrolienne de l'entreprise Open Hydro est enfin prête.

L'hydrolienne de l'entreprise Open Hydro est enfin prête.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après six mois de retard, une des hydroliennes géantes destinées à produire de l'électricité grâce aux marées de la baie de Fundy est finalement construite.

Un texte de Rebecca MartelTwitterCourriel

L'entreprise OpenHydro devait connecter ses turbines au réseau en2015, mais le projet avait connu du retard. 

La turbine a 16 mètres de diamètre, fait près de 20 mètres de haut et pèse 1150 tonnes.

Il ne reste plus qu'à effectuer les dernières vérifications sur le système électrique de l'hydrolienne, mais déjà l'entreprise est fébrile à l'approche de la prochaine étape. L'hydrolienne sera installée au large de la ville de Parsborro.

« Il y a de l'excitation, beaucoup d'excitation. Il y a eu beaucoup de travail, plus de 300 personnes ont travaillé sur le projet pendant plus d'un an », explique Jeremy Poste, directeur des opérations.

Direction Parsborro

Il faut maintenant attacher la turbine à une barge pour faire des tests en mer, près de Pictou, en Nouvelle-Écosse.

Ensuite, elle fera le voyage autour du Cap-Breton et de Yarmouth pour se rendre au large de la ville de Parsborro. Le trajet doit prendre au moins deux semaines, si les conditions en mer sont idéales.

« On ne prévoit pas de complications extrêmes sur le transit, mais les équipes ont prévu qu'en cas d'aléas, on puisse rejoindre des ports de refuge », mentionne M. Poste.

Une fois rendue, la turbine sera placée au fond de la baie, puis après quelques tests mécaniques, elle sera branchée au réseau électrique sous-marin déjà installé.

La turbine pourrait produire deux mégawatts d'électricité dès le mois d'août. Une deuxième turbine sera ensuite installée à ses côtés, pour une production totale de quatre mégawatts. Elle devra elle aussi faire le voyage de Pictou jusqu'à Parsborro.

Les deux turbines seront ensuite interconnectées et gérées par le centre de contrôle de la turbine.

Le directeur des opérations chez OpenHydro Canada.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le directeur des opérations chez OpenHydro Canada est bien content que la première turbine soit terminée

Photo : ICI Radio-Canada/Rebecca Martel

« On va faire toute la conversion du courant au plus près de la turbine pour pouvoir exporter un courant le plus propre possible vers le réseau électrique », explique le directeur

En 2010, lors d'un premier essai, la turbine déployée avait été déchiquetée. L'entreprise OpenHydro croit que son nouveau design domptera les marées de la baie de Fundy, soit les marées les plus puissantes au monde. On le saura d'ici l'automne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie