•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Langues officielles: Graham Fraser montre le travail à faire, dit l'ACF

Françoise Sigur-Cloutier, présidente  de l'Assemblée communautaire fransaskoise

Françoise Sigur-Cloutier, présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise

Photo : Radio-Canada Saskatchewan

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le dixième rapport du commissaire aux langues officielles Graham Fraser montre que le travail des organismes de défense des droits des francophones en milieu minoritaire est loin d'être terminé, estime la présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise Françoise Sigur-Cloutier.

Dans son rapport dévoilé jeudi, Graham Fraser recommande que les services fédéraux aux francophones en milieu minoritaire soient mieux définis et que l'accès à la justice dans les deux langues officielles soit amélioré.

« Je crois qu'il nous envoie deux messages : un, que notre travail n'est pas fini et deux, qu'il essaie de nous aider en faisant des recommandations au Conseil du trésor pour nous aider à faire notre travail », a déclaré Françoise Sigur-Cloutier en entrevue avec Estelle Côté-Sroka à l'émission Point du jour.

Mme Françoise Sigur-Cloutier souligne que le commissaire recommande au Conseil du trésor de donner plus de moyens aux organismes à cet égard. Elle note également que l'une de ses recommandations au gouvernement consiste à les consulter davantage pour savoir de quelles façons les services doivent être donnés.

Il est beaucoup plus précis, beaucoup plus assertif qu'il ne l'a été dans ses précédents rapports.

Une citation de :Françoise Sigur-Cloutier, présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise

De son côté, la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada Sylviane Lanthier voit dans le dernier rapport de Graham Fraser un appel au leadership du gouvernement de Justin Trudeau en ce qui a trait à la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles.

« On y voit le rapport d'un commissaire qui est en fin de mandat qui s'adresse à un gouvernement qui est en début de mandat et à qui il donne des pistes de solutions pour améliorer la mise en oeuvre de la Loi sur les langues officielles », dit-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !