•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À 75 ans, Hiroshi Hoketsu ne deviendra pas le plus vieil athlète aux JO

Hiroshi Hoketsu sur Whisper aux Jeux de Londres

Hiroshi Hoketsu sur Whisper aux Jeux de Londres

Photo : Getty Images / MIKE CLARKE

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2016 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le cavalier japonais Hiroshi Hoketsu, 75 ans, ne deviendra pas à Rio le plus vieil athlète de l'histoire des Jeux olympiques comme il l'espérait.

Hoketsu a dû renoncer à la course à la qualification parce que son cheval Brioni W, 15 ans, est malade avant les qualifications du concours de dressage par équipe, a annoncé jeudi la Fédération japonaise d'équitation.

Hoketsu, déjà le doyen des éditions des Jeux de Pékin en 2008 et de Londres en 2012, avait dans le viseur le record du tireur suédois Oscar Swahn, médaillé d'argent aux Jeux d'Anvers en 1920 à l'âge de 72 ans et 10 mois.

« J'ai malheureusement abandonné mon rêve de participer aux Jeux olympiques de Rio parce que je ne veux pas trop solliciter mon cheval », a déclaré Hoketsu dans un communiqué.

Hoketsu n'a pas précisé si cet abandon marque la fin de sa longue carrière. Il avait participé à ses premiers Jeux, à Tokyo, en 1964. Il n'avait pris part à aucune compétition depuis les Jeux de Londres.

Hoketsu avait fait l'acquisition de Brioni W au début de l'année afin d'aller au Brésil.

À noter cependant que le cavalier canadien Ian Millar tentera, à 69 ans, de devenir l'athlète qui compte le plus de participation aux JO avec 11. L'Ontarien, spécialiste du saut d'obstacles, a fait ses débuts olympiques en 1972, à Munich, et, depuis, il n'a raté aucune édition, à part celle de 1980 en raison du boycottage.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !